Robinson Crusoé (opéra-comique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Crusoé.
Robinson Crusoé
Image décrite ci-après
Célestine Galli-Marié dans le rôle de Vendredi.
Caricature d'André Gill (1867).

Genre Opéra-comique
Nbre d'actes 3
Musique Jacques Offenbach
Livret Eugène Cormon et Hector Crémieux
Langue
originale
Français
Dates de
composition
1867
Création 23 novembre 1867
Opéra-Comique, Paris

Robinson Crusoé est un opéra-comique en 3 actes et 5 tableaux de Jacques Offenbach, livret d'Eugène Cormon et d'Hector Crémieux, créé le 23 novembre 1867 à l'Opéra-Comique.

Genèse[modifier | modifier le code]

Pour le grand air de Robinson « Voir, c'est avoir », les librettistes citent un extrait de la chanson les Bohémiens de Pierre-Jean de Béranger.

Argument[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Interprètes de la création[modifier | modifier le code]

Robinson Premier ténor léger M. Montaubry
Sir William Crusoé Baryton ou Basse chantante M. Crosti
Toby Deuxième ténor M. Ponchard
Jim-Cocks Trial M. Sainte-Foy
Atkins Basse M. Bernard
Vendredi Mezzo-soprano Célestine Galli-Marié
Edwige Première chanteuse légère Marie Cico
Suzanne Dugazon Mlle Girard
Deborah Soprano Mlle Révilly

Numéros musicaux[modifier | modifier le code]

Acte premier
Ouverture
N° 1 Introduction « Et la maison était calme et prospère »
Air de Robinson « Voir, c'est avoir ; allons courir ! »
Ensemble « À table donc, on fait grâce »
N° 2 Ronde « Debout, c'est aujourd'hui dimanche ! »
N° 3 Ariette « Tom était un danseur ingambe »
N° 4 Quatuor « Ne le voyez-vous pas ? »
Romance « S'il fallait qu'aujourd'hui »
Ensemble « Le voilà pris ! »
N° 5 Duo « Apprenez, mon cousin »
N° 6 Rondo « Mon bon ami, j'ai réfléchi »
Prière « Seigneur, que ses jours soient bénis »
Final « Edwige, adieu »
Acte II, 1er tableau
N° 7 Entr'acte symphonique
N° 8 Grand air de Robinson « Au seul bruit de mes pas – Salut, chaumière »
N° 9 Chanson de Vendredi « Tamayo, mon frère »
N° 10 Duo « Mon âme à ses regrets ne veut plus se rouvrir »
N° 10 bis Scène et rêve « Le soleil fuit, l'ombre s'avance »
N° 10 ter Sortie de Vendredi et de Robinson
Acte II, 2e tableau
N° 11 Entr'acte (Marche des sauvages – Lever de rideau)
N° 11 bis Mélodrame
N° 12 Chanson du pot-au-feu « Je prends un vase de terre »
N° 13 Duo « Ô mon Toby, mon doux ami »
N° 13 bis Mélodrame
N° 14 Chœur dansé « Allons, guerriers des plages désertes »
Scène Femmes, amenez la belle fiancée
Valse chantée « Conduisez-moi vers celui que j'adore »
Acte III, 1er tableau
N° 15 Entr'acte
N° 16 Berceuse « Beauté qui vient des cieux »
N° 17 Ariette « Oui, c'est un brun, mais c'en est un »
N° 18 Trio « Âme de mon âme »
Sextuor Terrible homme des bois
N° 19 Romance « Je veux partir, bénissez-moi »
N° 20 Couplets « Maître avait dit à Vendredi »
N° 21 Quatuor « Veux-tu, mon bonhomme »
Acte III, 2e tableau
N° 22 Mélodrame
N° 23 Chœur de matelots « Buvons, chantons »
N° 24 Scène « Le chant des Tamayos »
N° 25 Final « Partons, amis »

Discographie[modifier | modifier le code]

Un seul enregistrement, en langue anglaise, est disponible dans le commerce :

  • Alun Francis (dir.), John Brecknock (Robinson), Yvonne Kenny (Edwige), Sandra Browne (Vendredi), Geoffrey Mitchell Choir, Royal Philharmonic Orchestra – Opera Rara, 1998

On trouve également un extrait de Robinson Crusoé sur l'enregistrement de Natalie Dessay, Airs d'opéras français – EMI Classics 2007 (n°14, Valse chantée), déjà gravé en studio précédemment par Joan Sutherland.

Notes et références[modifier | modifier le code]