Robin Kelly

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Lisa Robin Kelly.
Robin Kelly
Portrait officiel de Robin Kelly.
Portrait officiel de Robin Kelly.
Fonctions
Représentante du 2e district de l'Illinois
En fonction depuis le 11 avril 2013
(&&&&&&&&&&&&04681 an, 3 mois et 12 jours)
Prédécesseur Jesse Jackson
Membre de la
Chambre des représentants de l'Illinois
pour le 38e district
8 janvier 200312 janvier 2007
(&&&&&&&&&&&015244 ans, 2 mois et 4 jours)
Prédécesseur Renée Kosel
Successeur Al Riley
Biographie
Nom de naissance Robin Lynne Kelly
Date de naissance 30 avril 1956 (58 ans)
Lieu de naissance Manhattan[1], New York
Nationalité Américaine
Parti politique Parti démocrate
Conjoint Nathaniel Horn[1]
Enfant(s) 2[1]
Diplômé de Université Bradley[1]
Université de Northern Illinois[1]
Profession Fonctionnaire
Religion Christianisme[1]
Résidence Matteson[1]

Robin Lynne Kelly[2], née le 30 avril 1956 à New York, est une femme politique afro-américaine, membre du parti démocrate. Elle siège au congrès des États-Unis comme représentante du deuxième district congressionnel de l'Illinois depuis le 10 avril 2013[3].

Son enfance, ses études[modifier | modifier le code]

Fille d'un épicier, Robin Lynne Kelly est née dans le quartier d'Harlem à New York le 30 avril 1956. Dans l'espoir de devenir psychologue pour enfants, elle fréquente l'université Bradley à Peoria. Dans cette université, elle obtient un diplôme en psychologie en 1978 et une maîtrise en 1982. Pendant qu'elle est à Peoria elle travaille dans un hôpital.

Elle a travaillé dans la fonction publique dans l'Illinois pendant vingt-cinq années.

Kelly a servi comme commissaire pour les droits de l'homme dans le comté de Cook dès 1998, et fut membre du conseil d'administration de la commission sur les crimes de haine à partir de 2005. Elle a également été membre du conseil d'administration de l'université Bradley

Elle a obtenu doctorat en philosophie à la Northern Illinois University en 2004.

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Le 5 novembre 2002, elle est élue représentante du 38e district de la chambre des représentants de l'Illinois. Elle sera réélue à ce poste en 2004 et 2006.

En 2007, elle démissionne de la chambre des représentants de l'Illinois pour devenir la chef de cabinet du trésorier de l'Illinois Alexi Giannoulias.

Le 2 février 2010, elle remporte l'investiture démocrate pour la trésorerie de l'Illinois avec 57,92 % des voix[4]. Le 2 novembre 2010, Robin Kelly est battue n'obtenant que 45.26 % des voix contre 49.68 % pour le candidat républicain Dan Rutherford[5].

Chambre des représentants des États-Unis[modifier | modifier le code]

Campagne politique[modifier | modifier le code]

En 2013, elle sollicite l'investiture démocrate pour l'élection partielle dans le deuxième district congressionnel de l'Illinois[6]. Le 11 février 2013, les représentants, Bobby Rush et Danny Davis annoncent leurs soutiens à Kelly[7]. Deux jours plus tard, c'est la représentante Jan Schakowsky qui lui apporte son soutien[8].Quelques jours plus tard, c'est au tour du maire indépendant de New York Michael Bloomberg d'apporter son soutien et d'engagé 2 millions en spot télé pour la soutenir et souligné son opposition au lobby des armes à feu. Elle recoit également l'appui du journal Chicago Tribune[9]. Le 17 février 2013, la sénatrice d’État Toi Hutchinson décide de se retirer de la course et de ce rallier à Kelly. Le 26 février 2013, elle remporte la primaire avec près de 52 % des voix face à treize autres compétiteurs[10],[11]. Elle doit désormais affronter le républicain Paul McKinley.

Le 2 avril, elle reçoit le soutien du président Obama[12]. L’élection générale est prévue le 9 avril, mais sa victoire ne fait guère de doute puisque Barack Obama a obtenu plus de 80 % des voix dans le district en novembre dernier lors de l’élection présidentielle[13].

Le 9 avril, dans un contexte de forte abstention elle est élue à la chambre avec 70.78 % des voix, battant ainsi son principal concurrent, le républicain Paul McKinley qui n'obtient que 22.06 % des suffrages[14].

Carrière[modifier | modifier le code]

Robin Kelly prête serment le 11 avril 2013 devant le speaker John Boehner[15] et devient la troisième femme afro-américaine (après Cardiss Collins et Carol Moseley-Braun) à représenter l'Illinois au congrès.

Références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]