Robert Veyron-Lacroix

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Veyron (homonymie) et Lacroix.

Robert Veyron-Lacroix

Naissance 13 décembre 1922
Paris, Drapeau de la France France
Décès 2 avril 1991 (à 68 ans)
Garches Drapeau de la France France
Activité principale claveciniste et pianiste
Activités annexes professeur
Collaborations Jean-Pierre Rampal
Formation Conservatoire de Paris

Répertoire

Concerto pour clavecin de Jean Françaix en 1960

Robert Veyron-Lacroix, né à Paris le 13 décembre 1922 et mort à Garches (Hauts-de-Seine) le 2 avril 1991, est un claveciniste et pianiste français, célèbre pour avoir formé, entre autres, un duo avec le flûtiste Jean-Pierre Rampal.

Biographie[modifier | modifier le code]

Robert Veyron-Lacroix a étudié au conservatoire de Paris avec Samuel Rousseau et Yves Nat. Il a enseigné à la Schola Cantorum en 1956, à l'Académie internationale d'été de Nice (1959) et a été professeur au conservatoire de Paris de 1967 à 1988. Il eut notamment pour élève Huguette Grémy-Chauliac.

Pendant près de trente-cinq ans, Robert Veyron-Lacroix et Jean-Pierre Rampal se sont produits dans le monde entier et ont gravé de nombreux enregistrements, qui leur ont valu cinq Grand Prix du Disque.

Il a également réalisé des enregistrements seul ou avec d'autres musiciens comme Paul Tortelier (violoncelle), Pierre Pierlot (hautbois) et Arthur Grumiaux (violon).

Très actif en musique de chambre, il fonda en 1952 l'Ensemble Baroque de Paris, quintette composé des meilleurs artistes du moment, puisqu'y participaient Jean Pierre Rampal, Pierre Pierlot, Paul Hongne et Robert Gendre. Ses talents de concertiste ont été sollicités par la firme Erato, et il a enregistré quantité de concertos baroques ou modernes. On lui doit entre autres deux intégrales des douze concertos de J. S. Bach qu'il grava avec Jean-François Paillard.

Il a créé le Concerto pour clavecin de Jean Françaix en 1960, Variations sur un thème de Rameau de Jean-Michel Damase en 1966 et le Concerto pour clavecin de Darius Milhaud en 1969. Il a également créé la Sonate pour flûte et clavecin d'André Jolivet en 1958, Carillons de Maurice Ohana en 1961.

Robert Veyron-Lacroix a écrit un ouvrage intitulé Recherche de musique ancienne (1955, Paris).

Liens externes[modifier | modifier le code]