Robert Thom

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Thom.

Robert Thom

Nom de naissance Robert Flatow
Activités Romancier, scénariste
Naissance 2 juillet 1929
New York, Drapeau des États-Unis États-Unis
Décès 8 mai 1979 (à 49 ans)
Malibu, Californie, Drapeau des États-Unis États-Unis
Langue d'écriture Anglais américain
Genres Roman policier, scénario

Robert Thom, né Robert Flatow[1] le 2 juillet 1929 à New York et mort le 8 mai 1979 à Malibu en Californie, est un écrivain et scénariste américain, auteur de roman policier.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il fait des études universitaires à l'université Yale. En 1949, il publie un recueil de poésie Viaticum. En 1960, il adapte pour le cinéma le roman de Jack Kerouac Les Souterrains, paru deux ans plus tôt. Le film réalisé par Ranald MacDougall sort sous les titre Les Rats de caves. C'est le début d'une carrière de scénariste pour le cinéma et la télévision. En 1965, il publie The Earthly Paradise. En 1966, paraît dans la revue Esquire sa nouvelle The Day It All Happened, Baby qu'il adapte en 1968 pour Les Troupes de la colère, réalisée par Barry Shear avant de novéliser son scénario sous le titre Wild in the Street.

Il publie en 1970, une autre novélisation Bloody Mama, à l'origine le scénario qu'il a écrit pour le film éponyme réalisé par Roger Corman. Bloody Mama raconte l'histoire de Ma Barker, célèbre criminelle américaine, à la tête d'un gang composé de ses fils et spécialisé dans le rapt, les braquages de banque et la grande criminalité dans le Middle West des années 1920. Selon Claude Mesplède, il s'agit « bien d'une tentative de reconstitution historique tant au niveau des dialogues que des personnages eux-mêmes. De ce récit écrit dans un style sobre, on retiendra surtout le délire de sexe – viols, inceste – de sadisme et de violence qui accompagna la bande tout au long de son existence. On peut même reprocher une certaine complaisance de l'auteur à décrire certaines scènes qui apportent parfois un sentiment de gêne »[2].

Robert Thom fut marié avec Millie Perkins et Janice Rule.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Roman[modifier | modifier le code]

  • The Earthly Paradise, 1965

Novélisations[modifier | modifier le code]

  • Wild in the Street, 1968
  • Bloody Mama, 1970

Nouvelle[modifier | modifier le code]

  • The Day It All Happened, Baby, Esquire, décembre 1966

Poésie[modifier | modifier le code]

  • Viaticum, 1949

Filmographie[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Son nom est changé légalement lorsqu'il a 7 ans. SN Voyage au bout de la Noire p. 353
  2. Les Années Série noire vol.3 p. 218

Liens externes[modifier | modifier le code]