Robert Shapiro

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Robert B. Shapiro est un homme d'affaires et avocat né le 4 août 1938 à New York. Il est surtout connu pour avoir beaucoup travaillé avec les sociétés biochimiques GD Searle et Monsanto.

Éléments de biographie[modifier | modifier le code]

Son père (Moses Shapiro) a été de 1969 à 1975 président de la société General Instrument[1] ;
Après un BA acquis à l'université Harvard puis un JD de la Columbia Law School, Robert devient le vice-président et le conseiller juridique de la société de son père (de 1972 à 1979) ;
Il travaille ensuite en tant qu'avocat (à partir de 1979) pour le compte de la société GD Searle basée dans l'Illinois ;
En 1982, Searle lui confie le poste de P-DG de la filiale NutraSweet, alors seul producteur de l'Aspartame.

L'année suivante, la FDA approuve l'utilisation de l'aspartame dans les boissons gazeuses (en novembre 1983 précisément), ouvrant un nouveau marché. Pepsi est parmi les premières marques à développer ce produit à grande échelle aux États-Unis.
Deux ans après (en 1985), le groupe Searle est rachetée par Monsanto. En cinq ans, Shapiro franchit toutes les étapes de la hiérarchie au sein de Monsanto pour devenir vice-président de l'entreprise en 1990, puis Président en 1993 et enfin P-DG en 1995 (poste qu'il occupe jusqu'en 2000). Shapiro a toujours été au fait d'une période d'expansion industrielle, de convictions, et d'approbation réglementaire pour le consommateur, cela dans l'intérêt des entreprises de semences génétiquement modifiées.

En 2000, Monsanto fusionne avec la société pharmaceutique américaine Pharmacia and Upjohn pour former Pharmacia Corp.
Shapiro est nommé président de cette entité, mais démissionne de son poste en février 2001, au profi de Fred Hassan qui le remplace. Les secteur agropharmaceutique et biotechnologique de l'entité fusionnée est ensuite « sorti » de Pharmacia Corp pour reformer une société Monsanto, axée sur le secteur agricole. Pharmacia Corporation a ensuite été acquise par Pfizer.

Shapiro est ensuite cofondateur de Sandbox Industries, un incubateur d'entreprise de Chicago.
En 2003, il est venture fund manager et reste associé comme l'un des directeurs du management[2].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. NY Times, Moses Shapiro, 79, A Retired Executive And a Lawyer, Dies ; March 20, 1990, New York Times
  2. Robert Shapiro, Biography, Sandbox Industries

Références[modifier | modifier le code]