Robert Roeder

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Robert Roeder

Naissance 3 juin 1942 (72 ans)
Boonville, Indiana (États-Unis)
Nationalité Drapeau : États-Unis américaine
Champs Biologie moléculaire
Institutions Université Rockefeller
Diplôme Université d'État de Washington
Renommé pour Travaux sur les complexes transcriptionnels
Distinctions Prix Gairdner 2000
Prix Lasker 2003

Robert G. Roeder ou Bob Roeder, né le 3 juin 1942 à Boonville dans l'Indiana aux États-Unis, est un biologiste moléculaire américain. Récipiendaire du prix Gairdner en 2000 et du prix Lasker en 2003, il est considéré comme l'un des pionniers des études sur les mécanismes de transcription chez les eucaryotes.

Biographie[modifier | modifier le code]

Robert Roeder grandit à Boonville au sein d'une famille de fermiers, avant de partir faire ses études secondaires à Jasper puis supérieures au Wabash College de Crawfordsville[1]. Il obtient sa thèse de science de l'université d'État de Washington à Seattle en 1969 où il travaille avec William Rutter. Après un post-doc auprès de Donald D. Brown à la Carnegie Institution de Baltimore, il occupe un poste à la Washington University School of Medicine de Saint-Louis, Missouri, de 1971 à 1982. En 1982, il intègre l'université Rockefeller de New York et est nommé professeur de l'institution en 1985, poste qu'il occupe toujours[2].

Il est également membre de la Académie nationale des sciences des États-Unis depuis 1988 et de l'Académie américaine des arts et des sciences depuis 1995, ainsi que membre étranger associé de l'Organisation européenne de biologie moléculaire depuis 2003.

Apports scientifiques[modifier | modifier le code]

L'essentiel du travail de Bob Roeder a porté sur la compréhension des mécanismes de la transcription chez les eucaryotes et en particulier la description des différents complexes transcriptionnels recrutés par l'ARN polymérase au niveau d'un gène activé. Par des approches de purification des complexes protéiques et de chromatographie, son groupe a identifié les différents composants du complexe transcriptionnel, les sous-unités TFII[3],[4], et reproduit totalement in vitro l'ensemble des étapes fondamentales de la transcription d'un gène en l'absence de cellule[5],[6].

Le groupe de Bob Roeder a été l'un des premiers à démontrer l'existence, au début des années 1990, de très nombreux cofacteurs transcriptionnels[7],[8],[9] généralement ubiquitaires dans leur expression et à proposer pour certains d'entre eux un rôle et une présence spécifiques au sein de certaines cellules différenciées, comme pour OCA-B dans les lymphocytes B[10], ou suggérer que leur action est indispensable dans les processus de différenciation cellulaire, comme pour TRAP220 dans l'adipogenèse[11].

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Albert Lasker Basic Medical Research Award - An Interview with Robert Roeder sur le site de la Fondation Lasker.
  2. (en) Biographie de Bob Roeder sur le site de l'université Rockefeller.
  3. (en) Multiple factors required for accurate initiation of transcription by purified RNA polymerase III, Segall J, Matsui T, et Roeder RG Journal of Biological Chemistry (1980), vol.255:11986-11991.
  4. (en) Multiple factors required for accurate initiation of transcription by purified RNA polymerase II, Matsui, T., Segall, P.A., Weil, D.A., et Roeder, R.G., Journal of Biological Chemistry (1980), vol.255:11992–11996.
  5. (en) Selective and accurate initiation of transcription at the ad2 major late promotor in a soluble system dependent on purified rna polymerase ii and dna, P. Anthony Weil, Donal S. Luse, Jacqueline Segall and Robert G. Roeder, Cell (1979), vol.18, no 2:469-484.
  6. (en) Accurate transcription initiation by RNA polymerase II in a soluble extract from isolated mammalian nuclei, John David Dignani, Russell M. Lebovitz et Robert G. Roeder, Nucleic Acids Research (1983) vol. 11, no 5:1475-1489.
  7. (en) Activation of class II gene transcription by regulatory factors is potentiated by a novel activity, Michael Meisterernst, Ananda L. Roy, Hsiao Mei Lieu et Robert G. Roeder, Cell (1991), vol.66, no 5, 981-993.
  8. (en) Purification, cloning, and characterization of a human coactivator, PC4, that mediates transcriptional activation of class II genes, Hui Ge et Robert G. Roeder, Cell (1994), vol.78, no 3, 513-523.
  9. (en) A Novel Human SRB/MED-Containing Cofactor Complex, SMCC, Involved in Transcription Regulation, Wei Gu, Sohail Malik, Mitsuhiro Ito, Chao-Xing Yuan, Joseph D Fondell, Xiaolong Zhang, Ernest Martinez, Jun Qin, et Robert G Roeder, Molecular Cell (1999), vol. 3, no 1:97-108.
  10. (en) A novel B cell-derived coactivator potentiates the activation of immunoglobulin promoters by octamer-binding transcription factors, Yan Luo, Hiroshi Fujii, Thomas Gerster et Robert G. Roeder, Cell (1992), vol.71, no 2:231-241.
  11. (en) Transcription coactivator TRAP220 is required for PPARbig gamma2-stimulated adipogenesis, Kai Ge, Mohamed Guermah, Chao-Xing Yuan, Mitsuhiro Ito, Annika E. Wallberg, Bruce M. Spiegelman et Robert G. Roeder, Nature (2002), no 417:563-567.

Liens externes[modifier | modifier le code]