Robert Reid (1er comte Loreburn)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Reid et Robert Reid.
1stEarlLoreburn.jpg

Robert Threshie Reid, né le à Corfou[1] et mort le [1], 1er comte Loreburn, est un homme politique libéral et Lord Chancelier britannique[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est le deuxième fils de Sir James John Reid (1805-1876), originaire de Dumfries, et de Mary Threshie, originaire de l'ouest du Galloway[1].

Il fit ses études au Cheltenham College puis au Balliol College d'Oxford.

Il commença sa carrière politique en 1880 quand il fut élu à la Chambre de Communes pour Hereford. En 1886, il fut élu pour Dumfries Burghs en Écosse.

En parallèle, il fit une carrière de juge : Avocat général pour l'Angleterre et le Pays de Galles en 1894[1], Procureur général pour l'Angleterre et le Pays de Galles (1894-1895)[1] avant de devenir Lord Chancelier en décembre 1905[1]. Il est anobli chevalier en 1894[1], puis est créé baron Loreburn de Dumfries en 1906, en référence à un district de Dumfries[1]. Il est élevé au titre de comte Loreburn lors des célébrations du couronnement de George V en 1911[1].

En 1912, il eut subitement des problèmes cardiaques et dû quitter ses fonctions très rapidement. Il se retira dans le Kent[1]. En 1918, à la Chambre des Lords, il tenta de s'opposer à la loi accordant le droit de vote aux femmes. Son état de santé empira progressivement, et il mourut chez lui, à Kingsdown House, le 30 novembre 1923[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k et l A. Lentin, « Reid, Robert Threshie, Earl Loreburn (1846–1923) », Oxford Dictionary of National Biography, Oxford University Press, édition en ligne, mai 2006.