Robert Menendez

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Robert Menendez

Robert Menendez (né le 1er janvier 1954) est un homme politique américain du New Jersey, membre du Parti démocrate et élu de la Chambre des représentants au Congrès des États-Unis entre 1993 et 2006.

Il a été choisi le 9 décembre 2005 par le nouvellement élu gouverneur du New Jersey, Jon Corzine, pour le remplacer comme sénateur du New Jersey au Congrès des États-Unis et terminer son mandat (dans de nombreux états américains, le gouverneur pourvoit le siège d'un des deux sénateurs de l'État laissé vacant en cours de mandat). Il ainsi occupé le siège du 18 janvier 2006 jusqu'aux élections sénatoriales générales du 7 novembre 2006 où il fut élu.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'immigrés cubains, Menendez est né à New York et a grandi dans le New Jersey.

Diplômé en droit, il devient avocat et une étoile montante du Parti démocrate dans le New Jersey.

De 1986 à 1992, il est maire de Union City.

De 1987 à 1993, il est également membre de la législature du New Jersey, d'abord à la Chambre des représentants jusqu'en 1993 puis au Sénat de l'État.

En novembre 1992, il succède à Frank Guarini comme représentant du 14e district congressionnel du New Jersey à la Chambre des représentants des États-Unis. Il est réélu à six reprises.

Depuis 2003, il est la troisième personnalité du Parti démocrate à la Chambre des représentants, derrière le leader Nancy Pelosi et le vice-président de groupe Steny Hoyer.

En 2004, il est l'un des contributeurs à la convention nationale du parti à Boston.

Coopté par Jon Corzine en décembre 2005 pour terminer son mandat de sénateur du New Jersey, Menendez est devenu le 18 janvier 2006 le premier hispanique à représenter l'état au Sénat et le sixième sénateur hispanique de l'histoire du Sénat américain.

Il est durant l'année 2006 un des trois seuls hispaniques du Sénat au côté de Mel Martinez et de Ken Salazar.

Accusé de corruption pour des affaires remontant à l'époque où il était à la chambre des représentants, son siège apparait comme l'un des plus menacés pour les démocrates durant la campagne électorale pour les élections de mi-mandat. Il est néanmoins élu avec 53 % des voix face au républicain Thomas Kean Jr. (45 %) en novembre 2006. En janvier 2013, il succède à John Kerry, nommé secrétaire d'État des États-Unis, à la tête du Comité des affaires étrangères du Sénat des États-Unis.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]