Robert Melançon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Robert Melançon est un poète, universitaire et critique littéraire québécois, né en 1947[1], dans le quartier de Verdun, à Montréal. Il a été professeur de littérature à l'Université de Montréal de 1972 à 2007.

Biographie[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

  • La Poétique de l'image en France, de Philippe Desportes à Claude Hopil, 1570-1630, thèse de 3e cycle de Lettres (Tours, 1972)
  • Peinture aveugle, VLB, 1979, Éditions du Noroît, 2009
  • Territoire, VLB, 1981
  • Paul-Marie Lapointe, Seghers, coll. Poètes d'aujourd'hui, 1987
  • Au petit matin, avec Jacques Brault, Éditions de l'Hexagone, 1993
  • L'Avant-printemps à Montréal, VLB, 1994, Éditions du Noroît, 2015
  • Le Dessinateur, Éditions du Noroît, 2001
  • Exercices de désœuvrement, Éditions du Noroît, coll. Chemins de traverse, 2002
  • Le Paradis des apparences, Éditions du Noroît, 2004
  • Qu'est-ce qu'un classique québécois ?, Fides, Les Presses de l'Université de Montréal, coll. Les Grandes Conférences, 2004
  • Quartiers d'hiver, photographies d'Yves Laroche, préface d'André Duhaime, Lyon, Association française de haïku, 2007
  • Questions et propositions sur la poésie, Éditions du Noroît, coll. Chemins de traverse, 2014
  • Pour une poésie impure, Éditions du Boréal, coll. Papiers collés, 2015

Honneurs et distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]