Robert Maynard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Robert Maynard
Le duel entre Barbe Noire et le lieutenant Maynard (détail d'un tableau de Jean Leon Gerome Ferris).
Le duel entre Barbe Noire et le lieutenant Maynard (détail d'un tableau de Jean Leon Gerome Ferris).

Naissance vers 1684
Comté de Kent
Décès 1er janvier 1751 (à 67 ans)
Origine Britannique
Allégeance Royaume de Grande-Bretagne Royaume de Grande-Bretagne
Arme Pavillon de la Royal Navy Royal Navy
Grade Capitaine
Commandement Ranger (sloop)
Jane (sloop)
Faits d'armes Siège de Gibraltar (1704)
Bataille de l'île d'Ocracoke

Robert Maynard, né vers 1684 et mort le 1er janvier 1751, est un lieutenant de la Royal Navy britannique et capitaine du HMS Pearl. Il est célèbre pour avoir vaincu le pirate Barbe Noire au cours de la bataille de l'île d'Ocracoke, le 22 novembre 1718.

Biographie[modifier | modifier le code]

Robert Maynard naît en 1683 ou 1684 dans le comté de Kent[1]. Alors qu'il n'est encore qu'un adolescent, il s'engage dans la Royal Navy où il atteint le grade d'aspirant[1]. Par la suite, il participe probablement à des affrontements en Méditerranée et est promu lieutenant le 14 janvier 1707[1]. En 1709, il sert sur le HMS Bedford qui opère sur les côtes de Catalogne[1].

En novembre 1718, Maynard devient lieutenant en premier du HMS Pearl sous les ordres du capitaine Brand, et se distingue comme un officier compétent[1].

Le lieutenant Maynard contre Barbe Noire[modifier | modifier le code]

Barbe Noire et son équipage aborde le navire du lieutenant Maynard. Illustration de George Edmund Varian (1904).
Article détaillé : Bataille de l'île d'Ocracoke.

Le même mois, le gouverneur de la Virginie, Alexander Spotswood, le charge de capturer le redoutable pirate et lui donne le commandement de deux sloops, le Ranger et le Jane. Parti des docks des Hampton, Virginie, le 19 novembre 1718, Robert Maynard attrape Barbe Noire près de Harper Island, le 22 novembre 1718.

La plupart des hommes de Barbe Noire sont alors sur la côte. L'équipage du pirate est en large infériorité numérique (ratio de 3 soldats pour 1 pirate), mais le bateau de Maynard n'a pas de canon ; en outre, il n'est équipé que de petites armes, alors que Barbe Noire a 8 canons à sa disposition. Très stratégique, Maynard fait cacher nombre de ses hommes sous le pont[2]. Barbe Noire a préalablement ancré son bateau dans des eaux peu profondes. Quant au navire de Maynard, il est plus lourd et se coince dans un banc de sable. Barbe Noire manœuvre afin de bloquer le commandant anglais, qui ordonne alors à ses hommes de jeter à l'eau tout ce qu'ils peuvent dans le but de rendre le bateau plus léger, ce qui lui permet de se libérer[3].

Le duel entre Maynard et Barbe Noire[modifier | modifier le code]

Le lieutenant Maynard affronte Barbe Noire. Illustration du XVIIIe siècle.

Le pirate lance deux attaques sur les bateaux de Maynard. Après la dernière attaque, il ne reste plus que le capitaine et un de ses hommes sur le pont. Barbe Noire tombe dans le piège anglais et part à l'abordage. Il est donc pris en embuscade par une force bien plus importante qu'il ne le croit. Robert Maynard et Barbe Noire se retrouvent face-à-face et engagent un duel singulier au pistolet : l'officier britannique blesse son adversaire qui manque sa cible[4]. Le tir est néanmoins non létal, et le pirate frappe avec fureur, au point de casser l'épée de Maynard[4]. Toutefois, un membre d'équipage poignarde Barbe Noire, le rendant ainsi inoffensif. Maynard peut donc tuer Barbe Noire. Celui-ci est décapité, et sa tête accrochée à un mât du navire anglais. Quand l'équipage revient dans les Hampton, la tête de Barbe Noire est plantée sur une pique, non loin de la bouche de la rivière Hampton pour décourager les pirates.

Après cette bataille, Robert Maynard perd une partie de ses appuis lorsqu'on découvre que lui et ses hommes ont prélevés 90 £ dans le butin du pirate. Le vainqueur de Barbe Noire tombe alors dans l'oubli[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e Konstam 2013
  2. Earle 2004, p. 194
  3. Rowlings 1995, p. 27
  4. a et b Konstam 2007, p. 256
  5. Konstam 2007, p. 272-274

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Peter Earle, The Pirate Wars, Methuen Publishing,‎ 2004 (ISBN 0-413-75900-8).
  • (en) C. Rowlings, « The Battle of the Ocracoke inlet… or Blackbeard's last stand », Wargame Illustrated, no 97,‎ octobre 1995.
  • (en) Angus Konstam, Blackbeard : America's Most Notorious Pirate, John Wiley & Son,‎ 2007, 336 p. (ISBN 0-470-12821-6, lire en ligne).
  • (en) Angus Konstam, « Blackbeard's Last Fight - Pirate Hunting in North Carolina 1718 », Raid, Osprey Publishing, no 37,‎ 20 juin 2013 (ISBN 9781780961972).