Robert Le Lorrain

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Le Lorrain.

Robert Le Lorrain, né le 15 novembre 1666 à Paris, mort le 1er juin 1743, est un sculpteur baroque français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Les Chevaux du Soleil (1737), bas-relief, hôtel de Rohan, Paris.
Bacchus, bassin d'Apollon, parc du château de Versailles.

Robert Le Lorrain est un fils d'une famille attachée à Nicolas Fouquet. À la suite à la disgrâce du protecteur familial, il entre à l'atelier de Pierre Mosnier[1] élève de Lemonnier, puis de François Girardon, il fut chargé d'exécuter une partie du mausolée du cardinal de Richelieu en la Chapelle de la Sorbonne à Paris.

En 1689, ayant remporté le prix de Rome (grand prix de sculpture) avec l'Embarquement de Noé, il part pour Rome, où il étudie les œuvres du Bernin.

De retour en France, il termine, à Marseille, les œuvres de Pierre Puget.

Au tout début du XVIIIe siècle, Robert Le Lorrain s'installe à Paris, dans le quartier du Marais, le long de la rue Meslay[2], où il établit son atelier, près de celui de Christophe-Gabriel Allegrain et son collaborateur Jean-Baptiste Pigalle.

Robert Le Lorrain est reçu en l'Académie de Saint-Luc. En 1701, La réalisation d'une statue de Galatée lui permet de devenir membre de l'Académie royale de peinture et de sculpture. Il est nommé par la suite professeur. Parmi ses élèves, on compte Jean-Baptiste II Lemoyne et Jean-Baptiste Pigalle.

Entre 1728 et 1731, il élabore des œuvres d'art pour le château de Saverne[3] et entre 1735 et 1738 pour le Palais des Rohan appartenant à Louis René Édouard de Rohan (1734-1803) à Strasbourg.

Il réalise d'autres sculptures pour le château de Marly et pour le château de Versailles.

En 1737, il devient recteur de l'Académie. Au cours de cette année, il sculpte son œuvre la plus célèbre : le bas-relief Les Serviteurs d'Apollon donnant à boire aux chevaux du char solaire, dit aussi Les Chevaux du Soleil, pour le tympan de l'entrée des écuries de l'hôtel de Rohan à Paris[4] à Paris.

Collections publiques[modifier | modifier le code]

Élèves[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Michèle Beaulieu, Robert Le Lorrain (1666-1743), Neuilly-sur-Seine, Arthena, 1982
  • (en)François Souchal, French Sculptors of the 17th and 18th Centuries. The Reign of Louis XIV, Oxford University Press, 1981. Vol. II.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. biographie de Emil Kren et Daniel Marx [1].
  2. Anciennement rue des Remparts, sur l'emplacement des anciens remparts de Philippe Auguste et de Charles V, remparts qui avaient donné leurs noms à cette rue, et qui furent démolis sur ordre de Richelieu.
  3. Détruit lors de l'incendie du 8 septembre 1779.
  4. archivesnationales.culture.gouv.fr
  5. wga.hu

Sur les autres projets Wikimedia :