Robert Labine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Robert Labine, né le 23 décembre 1940 à Gatineau au Québec, a été un personnage important sur la scène politique de cette ville. Il a été maire de l’ancienne ville de Gatineau de 1988 à 1994 et de 1999 à 2001.

Il a commencé sa carrière politique comme conseiller municipal de Gatineau en 1968. Il a été élu maire de Gatineau en 1988 et confirmé à ce poste en 1991. Toutefois, en raison d’une allégation de conflit d’intérêts, il a dû démissionner en 1994. Il est élu à nouveau maire de Gatineau en 1999 en défaisant Berthe Miron.

Au cours de l’an 2000, le gouvernement du Québec annonce son intention de fusionner Gatineau avec Hull, Aylmer, Masson-Angers et Buckingham. Des élections ont lieu et c’est l’ancien maire de Hull, Yves Ducharme, qui est élu maire de la nouvelle ville de Gatineau.

Robert Labine avait une vision particulière de Gatineau et n’était pas particulièrement favorable à la fusion des cinq villes de l’Outaouais. Il s’est d’ailleurs opposé à ce projet à l’occasion d’un référendum sur cette question. Il a finalement accepté cette idée lorsque le gouvernement du Québec a imposé la fusion.

Robert Labine a été un bâtisseur et plusieurs infrastructures ont vu le jour au cours de son mandat. Mentionnons la mairie, le quartier général de la police et les ateliers municipaux, sans compter les importants travaux de réfection des égouts et de l’aqueduc. Il n’a pas pu réaliser le complexe sportif qui lui paraissait si important pour le développement de la ville.

Robert Labine est marié à Liette Tremblay et deux enfants sont issus de cette union, Louise et Robert junior.