Robert J. Wilke

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Wilke.

Robert J. Wilke

Description de cette image, également commentée ci-après

En 1963 (photo promotionnelle)

Nom de naissance Robert Joseph Wilke
Surnom Bob
Naissance
Cincinnati
Ohio, États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Décès (à 74 ans)
Los Angeles
Californie, États-Unis
Profession Acteur
Films notables Le train sifflera trois fois (1952)
Vingt mille lieues sous les mers (1954)
Les Sept Mercenaires (1960)
Les Moissons du ciel (1978)
Séries notables Zorro (1959)
Les Incorruptibles (1961-1962)
Gunsmoke (1958-1967)

Robert « Bob » Joseph Wilke, né le à Cincinnati (Ohio), mort le à Los Angeles (Californie), est un acteur américain.

Il est généralement crédité Robert J. Wilke ou Robert Wilke (parfois Bob Wilke).

Biographie[modifier | modifier le code]

Au cinéma, Robert J. Wilke débute comme figurant dans San Francisco de W. S. Van Dyke (avec Clark Gable et Jeanette MacDonald), sorti en 1936. À partir des années 1950 (auparavant, il a le plus souvent des petits rôles non-crédités), Il tient régulièrement des seconds rôles de caractère, souvent de « méchants » et principalement dans des westerns.

Parmi ses films notables appartenant à ce genre, mentionnons Le train sifflera trois fois de Fred Zinnemann (1952, avec Gary Cooper et Grace Kelly), Je suis un aventurier (1954, avec James Stewart et Walter Brennan) et L'Homme de l'Ouest (1958, avec Gary Cooper et Julie London) d'Anthony Mann, ainsi que Les Sept Mercenaires (1960, avec Yul Brynner et Steve McQueen) et Sur la piste de la grande caravane (1965, avec Burt Lancaster et Lee Remick) de John Sturges.

En dehors du western, citons Vingt mille lieues sous les mers de Richard Fleischer (1954, avec Kirk Douglas et James Mason), Écrit sur du vent de Douglas Sirk (1956, avec Rock Hudson et Lauren Bacall), Spartacus de Stanley Kubrick (1960, avec Kirk Douglas et Laurence Olivier), ou encore Les Moissons du ciel de Terrence Malick (1978, avec Richard Gere et Brooke Adams), un de ses ultimes films. Le dernier de ses cent-quatre-vingt-dix neuf films américains est Les Bleus d'Ivan Reitman (avec Bill Murray et Harold Ramis), sorti en 1981, année où il se retire.

Très actif également à la télévision (souvent là-aussi dans le domaine du western), Robert J. Wilke contribue à quatre-vingt-quatorze séries entre 1951 et 1981, dont Zorro (quatre épisodes, 1959), Les Incorruptibles (trois épisodes, 1961-1962) et Gunsmoke (sept épisodes, 1958-1967). Il apparaît aussi dans cinq téléfilms, le premier en 1960, le dernier en 1981.

Filmographie partielle[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

De g. à d. : Lee Van Cleef, Robert J. Wilke et
Sheb Wooley, dans Le train sifflera trois fois
(bande-annonce, 1952)

Télévision[modifier | modifier le code]

Série télévisée[modifier | modifier le code]

Dans Les Aventuriers du Far West, épisode Brute Angel (1966, photo promotionnelle)

Téléfilm[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]