Robert Ier de Meaux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Robert de Vermandois[1], né avant 920, mort en 966, fut comte de Meaux de 946 à 966 et de Troyes de 956 à 966. Il était fils d'Herbert II, comte de Vermandois, et d'Adèle de France.

Cité dès 940, il n'obtient le comté de Meaux qu'au moment du partage des terres de son père, en 946, c’est-à-dire trois ans après sa mort. Par mariage il reçoit le comté de Troyes, l'union de ces deux comtés étant à l'origine du comté de Champagne. En 959, il s'empare de la ville de Dijon et en chasse l'évêque, mais il est attaqué en 960 par les rois Lothaire de France et Otton de Germanie et doit se soumettre.

Mariage et enfants[modifier | modifier le code]

Il avait épousé peu avant 950 Adélaïde, dite Werra, fille de Gilbert, comte principal des Bourguignons, de Châlon, de Beaune, d'Autun, de Troyes et de Dijon, et d'Ermengarde. Ils avaient eu :

Adèle a longtemps été considérée comme la sœur de Robert, mais les éléments qui aboutissaient à cette conclusion se sont révélés insuffisants. Dernièrement, l'historien Karl Ferdinand Werner a montré qu'Adèle était plutôt la fille de Robert.

Précédé par Robert Ier de Meaux Suivi par
Herbert II
comte de Meaux
Herbert IV
Gilbert
comte de Troyes
Herbert IV

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Généalogie de Robert de Vermandois sur le site Medieval Lands
  2. Adelais de Troyes sur le site Foundation for Medieval Genealogy

Source[modifier | modifier le code]