Robert Glasper

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Robert Glasper

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Robert Glasper au Newport Jazz Festival, août 2006

Informations générales
Surnom Rob G
Naissance 5 avril 1978 (36 ans)
Houston, Texas
Genre musical Jazz, Neo soul, Nu jazz, Hip-hop
Instruments Piano
Années actives 2004 - aujourd'hui
Labels Blue Note Records
Fresh Sound Records
Site officiel www.robertglasper.com

Robert Glasper (né le 5 avril 1978 à Houston, Texas[1]), aussi connu sous le nom de Rob G, est un pianiste de jazz.

Carrière[modifier | modifier le code]

Robert Glasper doit sa première influence musicale à sa mère, Kim Yvette Glasper, chanteuse de jazz et de blues[2]. En effet, elle préférait l'emmener à ses concerts que le laisser avec une babysitter. À l'âge de douze ans, Robert commence à accompagner sa mère à l'église et dans des clubs de Houston[1]. C'est là qu'il développe son mélange de gospel et de jazz facilement reconnaissable dans son jeu.

Glasper est diplômé de la Elkins High School (Texas) à Houston, TX, de la High School for the Performing and Visual Arts et de la The New School for Jazz and Contemporary Music (en) à New York. A la New School, il rencontre le chanteur de neo-soul Bilal[2] avec qui il collabore : cette rencontre va amener Robert à travailler avec des artistes venant du jazz comme du hip-hop et du R&B tels que Bilal and Mos Def en tant que directeur musical, Q-Tip (The Renaissance), Kanye West (Late Registration), Meshell Ndegeocello (The World Has Made Me the Man of My Dreams), J Dilla, Erykah Badu, Jay-Z, Talib Kweli, Common, Slum Village et Maxwell, avec qui il a joué pour le BLACKsummers'night tour.

Après avoir opéré en tant que sideman au côté de Russell Malone, Mark Whitfield, Christian McBride, Terence Blanchard (Bounce) et Roy Hargrove le premier album de Glasper, Mood, sort chez Fresh Sound New Talent en 2004. Il contient six compositions originales et trois standards (Blue Skies, lone Together et le morceau Maiden Voyage du pianiste Herbie Hancock).

En 2005, il signe son premier album chez Blue Note Records intitulé Canvas. Cet album, riche de nouvelles sonorités, comprend neuf compositions originales et une reprise du morceau Riot d'Herbie Hancock. Le chanteur Bilal (en) et le saxophoniste Mark Turner participent à quelques morceaux de l'album.

En 2006 sort In My Element, un album teinté de hip-hop, qui met en avant son trio et ses expérimentations rythmiques pleines de surprises. Un hommage au grand producteur de hip-hop J Dilla, nommé J Dillalude, apparaît dans l'album. Il s'agit d'un medley de quelques-unes de ses très nombreuses productions. De plus, un morceau de Herbie Hancock se trouve de nouveau dans son répertoire, il s'agit de Maiden Voyage où l'arrangement mêle le morceau Everything In Its Right Place du groupe Radiohead à des citations du morceau Fleurette Africaine de Duke Ellington.

En 2009 Glasper sort Double Booked (qui pourrait se traduire par « double programmation »). L'album est divisé en deux parties, une en trio et l'autre avec le Robert Glasper Experiment, groupe au sein duquel Glasper s'adonne à une musique plus « urbaine » et électrique. On retrouve dans le trio Vicente Archer (contrebasse) et Chris « Daddy » Dave (en) (batterie) et dans la partie « Experiment » Casey Benjamin (en) (saxophone, Vocoder), Bilal (chant, il reçoit d'ailleurs en 2010 un Grammy Award pour sa performance dans le morceau All Matter), Derrick Hodge (en) (basse électrique) et Chris « Daddy » Dave.

Robert Glasper est l'une des figures montantes du jazz actuel. Il parcourt le monde et participe à de nombreux festival de jazz où ses concerts connaissent toujours un fort succès[3]. Son trio régulier est composé de Vicente Archer à la basse et Chris « Daddy » Dave à la batterie. Lorsque ses musiciens ne peuvent pas être présents, il fait appel à Alan Hampton, Derrick Hodge (à la basse, Jamire Williams ou Marc Colenburg (à la batterie) pour effectuer les remplacements. Robert Glasper est représenté par Addeo Music International (AMI).

Style[modifier | modifier le code]

La musique de Robert Glasper mêle des styles de musique variés, allant du hip-hop au jazz, en passant par la soul, le gospel et, dans une certaine mesure, le rock[4]. Il a notamment été influencé par Kanye West, Thelonious Monk[5], Keith Jarrett ou Mulgrew Miller[2]. Il affirme concevoir sa musique comme un morceau de hip-hop dans lequel il imagine qu'un rappeur puisse étendre son « flow » à travers sa musique.

Discographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Biographie », sur robertglasper.com (consulté le 12 février 2014).
  2. a, b et c (en) Christopher Porter, « Robert Glasper, biographie », sur jazztimes.com,‎ janvier/février 2004 (consulté le 12 février 2014).
  3. Charlie Parker Jazz Festival: Cool Jazz in Harlem, New York The Sun
  4. Robert Glasper: The man who’s put the juice into jazz, telegraph.co.uk
  5. (en) Peter Culshaw, « Robert Glasper: The pianist whose jazz is filled with soul », sur telegraph.co.uk,‎ 22 novembre 2007 (consulté le 11 février 2014).
  6. Review of Robert Glasper's Canvas, allaboutjazzcom
  7. Review of Canvas, The Guardian
  8. In My Element by Robert Glasper, New York Magazine

Références (en anglais)[modifier | modifier le code]


Liens externes[modifier | modifier le code]