Robert Gist

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gist.

Robert Gist

Description de cette image, également commentée ci-après

De g. à d. : Dina Merrill, Cary Grant et Robert Gist,
dans Opération jupons (1959)

Nom de naissance Robert Marion Gist
Naissance 1er octobre 1917
Chicago
Illinois, États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Décès 21 mai 1998 (à 80 ans)
Magalia (en)
Californie, États-Unis
Profession Acteur
Réalisateur
Metteur en scène
Films notables (comme acteur)
L'Inconnu du Nord-Express
Tous en scène
Les Nus et les Morts
Séries notables (comme réalisateur)
Peter Gunn
Les Incorruptibles
Star Trek

Robert Gist est un acteur, réalisateur et metteur en scène américain, de son nom complet Robert Marion Gist, né le 1er octobre 1917 à Chicago (Illinois), mort le 21 mai 1998 à Magalia (en) (Californie)[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Au cinéma, Robert Gist est acteur dans vingt-deux films américains, entre 1947 et 1962. Le premier est Le Miracle de la 34e rue (un petit rôle non-crédité) de George Seaton, avec Maureen O'Hara et John Payne ; le dernier est Jack le tueur de géants de Nathan Juran, avec Kerwin Mathews et Judi Meredith.

Dans l'intervalle, il contribue notamment à L'Inconnu du Nord-Express d'Alfred Hitchcock (1951, avec Farley Granger et Robert Walker), Un si doux visage d'Otto Preminger (1952, avec Jean Simmons et Robert Mitchum), Tous en scène de Vincente Minnelli (1953, avec Fred Astaire et Cyd Charisse), Les Nus et les Morts d'Howard Hawks (1958, avec Raymond Massey et Cliff Robertson), ou encore Opération jupons de Blake Edwards (1959, avec Cary Grant et Tony Curtis).

Notons ici qu'à l'occasion d’Un homme change son destin de Sam Wood (1949, avec James Stewart et June Allyson), il rencontre Agnes Moorehead — la mère de Stewart dans le film — qu'il épouse en 1954 (mariage éphémère qui se solde par un divorce en 1958).

À la télévision, Robert Gist est acteur dans quarante séries, de 1955 à 1971, dont les séries-westerns Gunsmoke (trois épisodes, 1955-1958) et Rawhide (trois épisodes, 1959-1962).

En 1959, sur le tournage du film pré-cité Opération jupons, il s'intéresse à la mise en scène et reçoit les conseils de Blake Edwards, par ailleurs créateur de la série Peter Gunn qui lui en confie la réalisation de vingt épisodes, diffusés en 1960 et 1961.

Par la suite, Robert Gist est réalisateur sur vingt-huit autres séries jusqu'en 1970, dont Les Incorruptibles (deux épisodes, 1962-1963) et Star Trek (un épisode, 1967). Il réalise également un téléfilm diffusé en 1963 (The Wall to Wall War, avec Harry Morgan et Guy Stockwell), ainsi que deux films, sortis en 1964 et 1966 (le premier est Della, avec Joan Crawford et Diane Baker ; le second est An American Dream (en), avec Stuart Whitman et Janet Leigh).

Au théâtre enfin, il travaille à Broadway (New York) entre 1944 et 1964, comme acteur (deux pièces), régisseur (deux pièces) et metteur en scène (une pièce, créée sous sa direction à Los Angeles en 1961) — voir détails ci-dessous —.

Filmographie partielle[modifier | modifier le code]

Comme acteur[modifier | modifier le code]

Au cinéma[modifier | modifier le code]

À la télévision (séries)[modifier | modifier le code]

Comme réalisateur[modifier | modifier le code]

Sur le tournage de Sursis pour une nuit (1966), derrière Eleanor Parker et Stuart Whitman, avec le directeur de la photographie Sam Leavitt (en chapeau blanc)

Au cinéma[modifier | modifier le code]

À la télévision[modifier | modifier le code]

(séries, sauf mention contraire)

Théâtre[modifier | modifier le code]

(à Broadway, sauf mention contraire)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. État-civil d'après l'IMDb ci-dessus. Les sources sont divergentes quant aux date et lieu de naissance de Robert Gist ; ainsi, l'IBDb (également ci-dessus) stipule qu'il est né le 16 juin 1924 à Miami (Floride).
  2. Don Juan in Hell est le troisième acte de la pièce Homme et Surhomme (en) (Man and Superman).