Robert Gerhard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gerhard.

Robert Gerhard

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Robert Gerhard (debout) avec Felipe Pedrell

Nom de naissance Robert Gerhard i Ottenwaelder
Naissance 25 septembre 1896
Valls, Drapeau de l'Espagne Espagne
Décès 5 janvier 1970 (à 73 ans)
Cambridge, Drapeau de l'Angleterre Angleterre
Activité principale Compositeur,
Maîtres Enrique Granados, Felipe Pedrell, Arnold Schoenberg
Élèves Joaquim Homs

Robert Gerhard i Ottenwaelder est un compositeur espagnol, naturalisé britannique, né le 25 septembre 1896 à Valls, en Catalogne (Espagne), mort le 5 janvier 1970 à Cambridge, en Angleterre.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il se forma d'abord à Barcelone où il étudia le piano avec Enrique Granados jusqu'à la mort de ce dernier en 1916. Il étudia ensuite avec Felipe Pedrell à qui il dédia plus tard (1941) l'une de ses symphonies. Il devint ensuite en 1924 le premier et seul élève espagnol de Arnold Schoenberg à Vienne et Berlin.

De retour en Espagne, il fut très proche du gouvernement républicain de Catalogne et se trouvait à Paris lors de la prise de Barcelone par les franquistes. Il ne retourna pas dans son pays mais s'établit à Cambridge grâce à une bourse d'études au King's College à partir de 1939. Il enseigna ensuite aux États-Unis en 1960 (Université du Michigan) et 1961 (Berkshire Music Center, Tanglewood) puis revint vivre à Cambridge jusqu'à sa mort en 1970. En Angleterre, Roberto Gerhard gagna sa vie en composant pour la radio et le théâtre. Sa réputation grandissante lui permit de recevoir des commandes importantes, notamment de la part de la BBC. Après sa mort, sa musique sera grandement ignorée jusqu'à ce que des enregistrements et rééditions soient publiés en 1996 pour célébrer le centenaire de sa naissance. Ils ont permis la redécouverte de son œuvre, notamment en Espagne, où il avait été officiellement ignoré par le franquisme.

Œuvres principales[modifier | modifier le code]

  • Don Quixote (1940-49)
  • Pedrelliana
  • Albada
  • Interludi i Dansa
  • Symphonie "Hommage à Pedrell
  • Concerto pour violon (1942-45)
  • The Duenna (1945-47)
  • Concerto pour clavecin, orchestre de cordes et percussions (1955-56)
  • Symphonie no 1 (1951-53)
  • Symphonie no 2 Metamorphoses (1957-59)
  • Symphonie no 3 Collages
  • Symphonie no 4 New York (1966-67)
  • Symphonie no 5 (fragment) (1969)
  • The Plague (inspiré par La Peste d'Albert Camus)
  • Epithalamion
  • Quintette à vents
  • Quatuor à cordes nº 2
  • Nonette
  • Leo

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Portrait de Robert Gerhard réalisé par Joaquim Renart. 1929.
  • Joaquim Homs. Robert Gerhard y su obra. (Ethos-Musica; 16). Universidad de Oviedo, 1987. ISBN 84-505-6080-2
  • Joaquim Homs. Robert Gerhard i la seva obra. Barcelona: Biblioteca de Catalunya, 1991. ISBN 84-7845-109-9
  • Robert Gerhard. "Gerhard on music : selected writings", edited by Meirion Bowen. Aldershot: Ashgate, 2000.
  • Proceedings of the 1st International Roberto Gerhard Conference : May 27-28th 2010. England: Centre for Research in New Music, University of Huddersfield, 2010.

Liens externes[modifier | modifier le code]