Robert Duane Ballard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ballard.

Robert Duane Ballard

alt=Description de l'image Robert Ballard.jpg.
Naissance 30 juin 1942 (72 ans)
Wichita, Kansas
Nationalité Drapeau : États-Unis Américain
Profession

Robert Duane Ballard (né le 30 juin 1942 à Wichita, Kansas aux États-Unis) est un scientifique maritime, officier de l’United States Navy et explorateur sous-marin à qui l'on doit la découverte, entre autres, des épaves du Titanic et du cuirassé allemand Bismarck. En plus de 100 plongées, il a également permis des avancées sur le plan géologique. Ballard est l'auteur d'une vingtaine d'ouvrages sur les fonds marins.

Outre sa carrière de chercheur, Ballard est également officier de réserve dans l'U.S. Navy. Il a été révélé en 2008 que l'expédition qu'il avait menée pour découvrir l'épave du Titanic était en réalité une couverture pour une mission de récupération sur l'épave de deux sous-marins américains, l'USS Scorpion et l'USS Thresher, grâce au navire Knorr et au sous-marin Argo. Les zones de débris étant importantes pour les deux sous-marins, cela lui a donné l'idée de chercher la traînée de débris laissée par le Titanic, et ainsi de gagner du temps.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et études[modifier | modifier le code]

Robert Ballard est né en 1942 à Wichita dans le Kansas, d'un père allemand et d'une mère britannique[1]. Il grandit à San Diego[2]. Dès sa jeunesse, il manifeste un grand intérêt pour les océans et les fonds marins, qu'il attribue à son environnement et à son ouvrage préféré, Vingt mille lieues sous les mers, de Jules Verne[3].

Par la suite, Ballard étudie à l'Université d'Hawaï et s'intéresse aux expéditions de Jacques-Yves Cousteau. Il apprend également la plongée sous-marine[4]. Il obtient en 1965 un diplôme de sciences physiques à l'université de Californie du Sud et en 1974 un diplôme d'océanographe géologue de l'université de Rhode Island[5].

Expéditions[modifier | modifier le code]

Robert Ballard parlant de l'épave du Titanic lors d'une conférence en 2008.

Ballard rejoint ensuite l'Institut océanographique de Woods Hole et y travaille à la conception de submersibles destinés à l'exploration des fonds marins, occupés ou commandés à distance durant plus de trente ans. Il mène également en 1977 une exploration dans les îles Galápagos qui permet d'importantes découvertes scientifiques[2].

Le point d'orgue de la carrière de Ballard est atteint en septembre 1985 lorsqu'il découvre l'épave du paquebot Titanic, coulé par un iceberg le 15 avril 1912. Longtemps, l'expédition a été présentée comme une simple expédition scientifique. La mise au jour en 2008 de documents tenus secrets a finalement révélé que l'expédition avait tout d'abord eu pour but de retrouver pour la marine américaine deux sous-marins nucléaires naufragés, le Tresher et le Scorpion. Le temps restant après leur découverte était octroyé à Ballard pour accomplir ce qui lui tenait à cœur, retrouver le Titanic[6],[7]. Ballard ne remonte aucun objet de l'épave pour préserver la sacralité du lieu[3] et y laisse une plaque en hommage aux victimes du naufrage.

En 1989, Ballard découvre l'épave du Bismarck, cuirassé allemand coulé durant la Seconde Guerre mondiale. Par respect pour les victimes, il choisit de confier en premier lieu la position de l'épave à l'Allemagne de l'Ouest pour que celle-ci décide si l'épave doit être renflouée[1]. Outre le Bismark, Ballard a mis au jour l'épave du USS Yorktown, porte-avions américain coulé durant la bataille de Midway, et de navires coulés durant la bataille de Guadalcanal, ainsi qu'un navire phénicien[2]. En 2004, Ballard retourne sur l'épave du Titanic pour ce qui est la dernière expédition sur l'épave à ce jour[8].

Outre ses expéditions, Ballard est auteur d'une vingtaine d'ouvrages et de nombreux articles. Il est également commander de réserve et s'est vu remettre la National Humanities Medal par George W. Bush[2]. Il fut la caution scientifique de la série télévisée SeaQuest, police des mers lors de la première saison, en expliquant, en fin d'épisode, certains points scientifiques en relation avec la diffusion.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Crew of « Bismarck » may have sunk her, New York Times. Consulté le 6 avril 2010
  2. a, b, c et d (en) About Dr. Robert Ballard, University of Rhode Island. Consulté le 6 avril 2010
  3. a et b (en) An Interview with Dr. Robert Ballard, Homescool.com. Consulté le 6 avril 2010
  4. (en) Dr Robert Ballard, NOAA. Consulté le 6 avril 2010
  5. (en) Robert D. Ballard, University og Rhode Island ; Graduate School of Oceanography. Consulté le 6 avril 2010
  6. (en) « Titanic » discovery was byproduct of military quest, Tampabay. Consulté le 6 avril 2010
  7. (en) « Titanic » search was cover for secret Cold War subs mission, Times online. Consulté le 6 avril 2010
  8. (en) Return to the « Titanic »: Interview with Dr. Ballard, University of Rhode Island. Consulté le 6 avril 2010

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]