Robert Downey Jr.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Robert Downey Jr)
Aller à : navigation, rechercher

Robert Downey Jr.

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Robert Downey Jr. à Paris en avril 2013, au tapis rouge d'Iron Man 3.

Nom de naissance Robert John Downey Jr.
Naissance 4 avril 1965 (49 ans)
New York, États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Profession Acteur
Chanteur
Scénariste
Films notables Chaplin
Iron Man
Tonnerre sous les tropiques
Sherlock Holmes

Robert Downey Jr. (de son nom complet Robert John Downey Jr.[1]) est un acteur américain né le 4 avril 1965 à New York. Il est principalement connu pour avoir joué dans les films : Chaplin, Tueurs nés, Kiss Kiss Bang Bang, Iron Man, Tonnerre sous les tropiques, Sherlock Holmes, et The Avengers

Biographie[modifier | modifier le code]

Robert John Downey Jr. naît à Greenwich Village[2], un secteur du quartier de Manhattan à New York. Son père Robert Downey Sr. est un producteur de cinéma indépendant, d'origine irlandaise et de religion juive[3], tandis que sa mère est d'origine allemande et écossaise. Son père est né « Robert Elias », mais a changé de nom quand il était mineur et voulut s'enrôler dans l'armée. Les occupations de Downey Sr. obligent la famille à déménager souvent et Downey Jr. a souvent du mal à s'adapter aux différentes écoles.

En 1970, il joue dans un film de son père, alors qu'il n'a encore que cinq ans. Quelque temps après le divorce de ses parents, il retourne vivre avec son père à Los Angeles, où il fait des petits boulots (il travaille dans un restaurant ou dans un magasin de chaussures) et joue dans des petites pièces de théâtre après avoir abandonné l'université.

Carrière[modifier | modifier le code]

Début[modifier | modifier le code]

Il participe à une minisérie télévisée, Mussolini : The Untold Story, puis est engagé pour la saison 1985-1986 dans la troupe de la série Saturday Night Live[4], puis part pour Hollywood, où il obtient des seconds rôles dans des bandes pour adolescents avant de décrocher en 1987 la tête d’affiche dans un film de James Toback, The pick-up artist[5]. La même année, il attire l’attention en incarnant un jeune toxicomane dans Neige sur Beverly Hills, adaptation du roman de Bret Easton Ellis Moins que zéro. Ensuite, il enchaîne les engagements, étoffant ses rôles jusqu’à partager la vedette avec des célébrités comme James Woods dans Coupable Ressemblance et Mel Gibson dans Air America.

Étoile montante et problèmes avec la drogue[modifier | modifier le code]

C’est alors que Richard Attenborough le choisit pour incarner le génie burlesque du cinéma dans Chaplin, une composition remarquée qui lui vaut d’être nommé pour l’Oscar du meilleur acteur, sans toutefois l’obtenir. Mais la carrière et la vie de Robert Downey Jr. sont affectées par de graves problèmes de toxicomanie et d’alcoolisme entre 1996 et 2003 qui lui valent d’être arrêté et emprisonné à plusieurs reprises[6]. Malgré ses nombreux excès, il continue de jouer des rôles forts comme l'officier John Royce dans U.S. Marshals (1997), le tueur en série de Prémonitions (1998) ou encore le psy et collègue de Halle Berry, dans Gothika (2004).

On découvre aussi l'acteur sur petit écran à partir de 2000 grâce à la série Ally McBeal, pour laquelle il décroche un Golden Globe. Mais il est exclu du tournage d'Ally McBeal après s'être fait arrêter pour possession de drogue et arme à feu. Obligé d’intégrer à nouveau un programme de réhabilitation, il semble prendre conscience qu'il ne peut continuer ainsi. Il se décide à changer et à entreprendre un véritable traitement[7]. Après cinq années en spirale, il émerge enfin.

Rebond de carrière[modifier | modifier le code]

Robert Downey Jr en 2008.

En 2005, il interprète un petit malfrat devenu apprenti détective privé dans Kiss Kiss Bang Bang et un journaliste dans Good Night and Good Luck de George Clooney. En 2006, il joue un rôle de médecin dans Raymond de Brian Robbins. En 2007, il séduit Nicole Kidman dans Fur et joue dans Zodiac de David Fincher.

Mais c'est en 2008 que l'acteur va gagner une grande réputation, en incarnant Tony Stark plus connu sous le nom d'Iron Man, adaptation cinématographique du comic-book. Le rôle le présentant comme un businessman atypique lui sera populaire. Il jouera également dans Tonnerre sous les Tropiques de Ben Stiller, où il incarne un acteur australien (Kirk Lazarus) qui incarne un sergent afro-américain, rôle qui lui vaut une nomination à l'Oscar du meilleur acteur dans un second rôle[8].

En 2009, il incarne le personnage de Sherlock Holmes dans la nouvelle adaptation cinématographique, pour laquelle il reçoit un Golden Globe. En 2010, il reprend le rôle d'Iron Man dans le deuxième opus réalisé par Jon Favreau et joue sous la direction de Todd Phillips dans la comédie Date Limite aux côtés de Zach Galifianakis.

En 2012, il incarne à nouveau ses deux nouveaux rôles fétiches : Sherlock Holmes dans le second opus Sherlock Holmes : Jeu d'ombres, toujours de Guy Ritchie ; ainsi que Tony Stark/Iron Man dans le gigantesque projet Avengers, regroupant Iron Man, Thor, Hulk, Captain America, la Veuve Noire, Œil de faucon et Loki. Avengers reste à ce jour le plus gros succès de Marvel.

Il débute en mai 2012 le tournage de Iron Man 3, réalisé par Shane Black, un film pour lequel sa rémunération s'est élevée à 50 millions $[9]. En 2012, il remet avec Gwyneth Paltrow, l'Oscar du meilleur documentaire.

En 2013, grâce à Avengers et Iron Man 3, Robert Downey Jr devient l'acteur le mieux payé d'Hollywood avec 75 millions de dollars accumulés entre juin 2012 et juin 2013[10].

En 2014, Robert Downey Jr. prend part à un film plus personnel en devenant un avocat chargé de défendre son père dans Le Juge. Sa performance sera acclamée, au contraire du film.

Mais en 2015, l'acteur incarnera une nouvelle fois Iron Man dans Avengers : L'Ère d'Ultron. Ce sera sa sixième apparition dans l'univers cinématographique Marvel[11], soit le personnage le plus récurrent derrière Nick Fury (incarné par Samuel L. Jackson).

Autres activités[modifier | modifier le code]

Dans un épisode de la série Ally McBeal, il chante Every Breath You Take en duo avec Sting[12]. Après une apparition dans le vidéo clip I Want Love d'Elton John en 2000, il montre ses talents de musicien avec l'album The Futurist (Sony Classical, 2004).

Robert Downey est un ami de Mel Gibson depuis qu'ils ont joué ensemble dans Air America. Downey a soutenu Gibson durant la controverse entourant La Passion du Christ, et a défendu celui-ci quand il fut arrêté pour conduite en état d'ivresse, disant : « personne n'est parfait ». Gibson a déclaré : « Il a été un des premiers à appeler pour me rappeler son amitié. Il a juste dit « Hey, bienvenue au club. Voyons ce qu'on peut faire pour travailler sur nous-mêmes »[13]. » De plus Mel Gibson l'a aidé personnellement quand il avait des problèmes d'alcool.

Vie privée[modifier | modifier le code]

En 1984, il rencontre Sarah Jessica Parker sur le tournage de «Firstborn» mais leur relation se termine au bout de sept ans de vie commune à cause des problèmes de drogue de l'acteur.

Il épouse Susan Nicole Levin en 2005 et ensemble ils fondent leur propre société de production "Team Downey[14]".

Leur premier enfant, nommé Exton Elias Downey, est né le 7 février 2012. Une petite fille a vu le jour le 4 novembre 2014 et porte le nom d'Avri Roel Downey. Robert est déjà père d'un jeune homme de 21 ans nommé Indio, né le 7 septembre 1993 de son précédent mariage avec l'actrice et chanteuse Deborah Falconer.

Robert Downey Jr. dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

La médiatisation de ses déboires avec l'alcool ont valu à Robert Downey Junior l'expression « Downey syndrome » en anglais, référence au syndrome de Down (Down syndrome), pour désigner des personnes que l'ébriété mène à avoir des comportements idiots[15]. Il fut parodié un court instant dans les Simpson dans l'épisode Mel Gibson les cloches.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Acteur[modifier | modifier le code]

Années 1970[modifier | modifier le code]

Années 1980[modifier | modifier le code]

Années 1990[modifier | modifier le code]

Années 2000[modifier | modifier le code]

Années 2010[modifier | modifier le code]

En tant que scénariste[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Voix françaises[modifier | modifier le code]

En France[modifier | modifier le code]

et aussi :

Au Québec[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Giscos.free.fr
  2. News-de-stars.com
  3. Gala.fr
  4. Zoom-cinema.fr
  5. Imdb.com
  6. Actustar.com
  7. (en) Thebiographychannel.co.uk
  8. Allocine.fr
  9. « Robert Downey Junior est partout ! », sur Blog Lifestyle,‎ 18 avril 2013
  10. http://www.lefigaro.fr/cinema/2013/07/17/03002-20130717ARTFIG00322-les-10-acteurs-les-mieux-payes-de-hollywood.php
  11. Bien qu'il est montré dans une photo dans Captain America : Le Soldat de l'hiver (Captain America: The Winter Soldier)
  12. (en) Sting et Robert Downey Jr - wat.tv [vidéo]
  13. (en), Robert Downey, Jr? Call him Mr. Clean - W, mars 2007
  14. (en) Ils se sont rencontrés sur le tournage de Gothika et ils ont travaillé ensemble à cinq reprisesDeadline.com
  15. (en) Robert Downey Syndrome - Urban Dictionary
  16. « Fiche du doublage français du film Avengers 2 » sur AlloDoublage, consulté le 25 avril 2013
  17. a, b, c, d, e, f, g, h, i et j « Comédiens ayant doublé Robert Downey Jr. en France » sur RS Doublage

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]