Robert Desgabets

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Dom Robert Desgabets était un professeur de philosophie cartésienne à St Maur (en Lorraine), né à Ancemont en 1610 et mort en 1678 au prieuré de Breuil à Commercy.

Biographie[modifier | modifier le code]

Devenu moine de l'ordre des Bénédictins en 1636, il enseigne la théologie à l'école Saint-Evre (à Toul) entre 1635 et 1655 ; il fut également procureur général en 1648 et 1649.

Relativement peu connu aujourd'hui, il a pourtant joué un rôle important dans le développement de la philosophie cartésienne, notamment à Paris et Toulouse. Ses principaux écrits philosophiques ne furent imprimés qu'en 1983 ; ses contributions font de lui un pionnier dans son domaine (l'étude de la transfusion sanguine et du Mécanisme) et un défenseur de la première heure de la philosophie cartésienne, d'une façon qui lui est propre (certaines de ses idées sont proches de l'empirisme).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pierre Clair & François Girbal (éds.), Gérauld de Cordemoy. Œuvres philosophiques, Paris: PUF, 1968 (contient des lettres écrites par Desgabets en 1666 contre la théorie atomiste de Cordemoy)
  • Gérauld de Cordemoy, Discernement du corps et de l’âme, Paris, 1666.
  • Pierre-Sylvain, L'usage de la raison et de la foi, Paris, 1704.
  • Robert Desgabets, Discourse de la communication ou transfusion du sang, Paris, 1668.
  • Robert Desgabets (publié anonymement), Considérations sur l’état présent de la controverse touchant le Très Saint-Sacrement de l'autel, Hollande, 1671.
  • Robert Desgabets, Critique de la Critique de la Recherche de la vérité, Paris, 1675.
  • Joseph Beaude (éd.), Robert Desgabets, Œuvres philosophiques inédites, 7 fascicules, (Introduction de Geneviève Rodis-Lewis), Amsterdam: Quadratures, 1983-1985.

Liens externes[modifier | modifier le code]