Robert Charles Wilson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Wilson.

Robert Charles Wilson

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Robert Charles Wilson en 2007

Autres noms Bob Chuck Wilson
Activités Romancier, nouvelliste
Naissance 15 décembre 1953 (60 ans)
Whittier, Californie, Drapeau des États-Unis États-Unis
Langue d'écriture Anglais canadien
Genres Science-fiction
Distinctions Prix Hugo
Prix Philip K. Dick
Prix Aurora
Prix John Wood Campbell Memorial
Prix Theodore Sturgeon

Œuvres principales

Robert Charles Wilson, né le 15 décembre 1953 à Whittier en Californie, est un auteur de science-fiction canadien d'origine américaine.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Whittier[1] en Californie le 15 décembre 1953, Robert Charles Wilson est le cadet de trois enfants. Jusqu'en 1962, ce fils d'un salarié d'une société d’édition de cartes de vœux vit en Californie. À l'école, il se révèle un élève médiocre[2]. Il émigre à 9 ans au Canada, dans la ville de Toronto.

En 2007, il est naturalisé canadien. Il vit actuellement à Concord, au nord de Toronto, avec son épouse Sharry. Il a deux fils, Paul et Devon.

Son premier récit publié, sous le pseudonyme Bob Chuck Wilson, s'appelle Equinocturne. Il est paru dans le magazine américain Analog en février 1975[3].

Il s'est fait réellement connaître en France depuis la parution de Darwinia en 1999. Plusieurs de ses œuvres ont reçu des récompenses littéraires, dont la plus prestigieuse dans le domaine de la science-fiction, le prix Hugo, pour son roman Spin en 2006. Ce livre est le début d'une trilogie, qui se poursuit avec Axis et Vortex, publié aux États-Unis en 2011.

Au sujet de ses œuvres, qui s'achèvent souvent de manière ouverte, il a déclaré :

«  Je n’aime pas beaucoup les livres qui proposent une fin définitive et bien emballée. Pour moi, ils ferment la porte à l’imagination, justement. L’histoire se termine, d’accord, mais la vie continue.  »

— Robert Charles Wilson, Interview au Cafard Cosmique[4]

Cet écrivain est à ne pas confondre avec l'auteur américain homonyme né en 1951 et auteur du roman La marche des ours (The Crooked Tree, 1980).

Œuvres[modifier | modifier le code]

Il existe une catégorie dédiée à ce sujet : Œuvre de Robert Charles Wilson.

Série Spin[modifier | modifier le code]

  1. Spin, Denoël, coll. Lunes d'encre, 2007 ((en) Spin, 2005), trad. Gilles Goullet
    Réédité aux éditions Gallimard, coll. Folio SF no 362, en 2010
  2. Axis, Denoël, coll. Lunes d'encre, 2009 ((en) Axis, 2007), trad. Gilles Goullet
    Réédité aux éditions Gallimard, coll. Folio SF no 419, en 2012
  3. Vortex, Denoël, coll. Lunes d'encre, 2012 ((en) Vortex, 2011), trad. Gilles Goullet

Romans isolés[modifier | modifier le code]

Recueils de nouvelles[modifier | modifier le code]

  • Les Perséides, Le Bélial', 2014 ((en) The Perseids and Other Stories, 2000), trad. Gilles Goullet
    • Les Champs d’Abraham, 2014 ((en) The Fields of Abraham, 2000)
    • Les Perséides, 2009 ((en) The Perseids, 1995)
    • La Ville dans la ville, 2014 ((en) The Inner Inner City, 1997)
    • L'Observatrice, 2012 ((en) The Observer, 1998)
    • Protocoles d’usage, 2014 ((en) Protocols of Consumption, 1997)
    • Ulysse voit la lune par la fenêtre de sa chambre, 2014 ((en) Ulysses Sees the Moon in the Bedroom Window, 2000)
    • Le Miroir de Platon, 2014 ((en) Plato's Mirror, 1999)
    • Divisé par l'infini, 2007 ((en) Divided by Infinity, 1998)
    • Bébé perle, 2014 ((en) Pearl Baby, 2000)
  • Mysterium, Denoël, coll. Lunes d'encre, 2008, trad. Pierre-Paul Durastanti et Gilles Goullet
    Recueil sans équivalent en langue anglaise, qui contient le roman du même nom, le roman La Cabane de l'aiguilleur, les nouvelles Le Mariage de la Dryade (The Dryad's Wedding, 2000), Le Grand Adieu (The Great Goodbye, 2000), Les Affinités (The Affinities, 2005), Le Théâtre cartésien (The Cartesian Theater, 2006), YFL-500 (YFL-500, 2005) ainsi que le roman court Julian, un conte de Noël (Julian: A Christmas Story, 2006)
  • YFL-500, Gallimard, coll. Folio 2€ no 5299, 2011, trad. Gilles Goullet
    Recueil de deux nouvelles, YFL-500 (YFL-500, 2005) et Le Mariage de la Dryade (The Dryad's Wedding, 2000)

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Robert Charles Wilson: The Cosmic and the Intimate », sur locusmag.com, consulté le 21 janvier 2011
  2. « L’homme qui apprenait lentement, un entretien avec Robert Charles Wilson », sur blog.belial.fr, consulté le 21 janvier 2011
  3. (en) « Analog Science Fiction/Science Fact, February 1975 », sur isfdb.org, consulté le 21 janvier 2011
  4. « Après Spin, Axis », consulté le 22 août 2010

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :