Robert Charles Vaughan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Vaughan.

Robert Charles Vaughan

Description de cette image, également commentée ci-après

R. C. Vaughan à Oberwolfach en 2008 (coll. MFO[1])

Naissance 24 mars 1945 (69 ans)
Nationalité Drapeau de Grande-Bretagne Britannique
Champs Mathématiques
Institutions Université d'État de Pennsylvanie
Diplôme Université de Londres
Directeur de thèse Theodor Estermann[2]
Étudiants en thèse Trevor Wooley (en)etc.[2]
Renommé pour Théorie analytique des nombres
Somme exponentielle (en)
Méthode du cercle de Hardy-Littlewood
Distinctions Prix Berwick (1979)

Robert Charles Vaughan, surnommé Bob Vaughan, né en 1945, est un mathématicien britannique spécialiste de théorie analytique des nombres.

Biographie[modifier | modifier le code]

De 1963 à 1969, Vaughan a étudié au University College de Londres. Il a été post-doctorant à l'université de Nottingham et à celle de Sheffield puis enseignant-chercheur à l'Imperial College London (lecturer en 1972, reader en 1976 et professeur de 1980 à 1997 ; directeur du département de mathématiques pures de 1988 à 1990). En 1990, il a été fait docteur de l'université de Londres.

Il a été chercheur invité et professeur invité entre autres à l'université du Michigan (1974-1975 et 1997-1998), à l'Institut Mittag-Leffler à Stockholm (1977), à l'Institute for Advanced Study (1990-1991), à l'université de Cambridge (1997 et 2005) et à l'université d'York (2008).

Vaughan a travaillé entre autres sur la conjecture de Goldbach, la méthode du cercle de Hardy-Littlewood, le problème de Waring[3] et les propriétés de la fonction zêta de Riemann, des fonctions L de Dirichlet et des nombres lisses.

Il a été orateur invité au Congrès international des mathématiciens de 1978 à Helsinki (Recent progress in additive prime number theory). Il est membre de la Royal Society (depuis 1990), de la London Mathematical Society et de l'American Mathematical Society.

Il est depuis 1999 professeur à l'université d'État de Pennsylvanie. Son nombre d'Erdős est 1[4].

Sélection de publications[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

(de) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en allemand intitulé « Robert Charles Vaughan » (voir la liste des auteurs)

  1. Autres photos.
  2. a et b (en) Robert Charles Vaughan sur le site du Mathematics Genealogy Project.
  3. (en) Robert Charles Vaughan et Trevor D. Wooley, « Waring’s Problem: A Survey », dans M. Bennett, Bruce Berndt (de) et al., Surveys in Number Theory. Papers from the Millennial Conference on Number Theory, A. K. Peters,‎ 2002 (ISBN 1-56881-162-4).
  4. (en) P. Erdõs et R. C. Vaughan, « Bounds for the r-th coefficients of cyclotomic polynomials », J. London Math. Soc., vol. 8,‎ 1974, p. 393-400 ; (en) P. Erdõs, B. Saffari et R. C. Vaughan, « On the asymptotic density of sets of integers, II. », J. London Math. Soc., vol. 19, no 1,‎ 1979, p. 17-20.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]