Robert Bauval

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Robert Bauval

Description de l'image Shoh Boval Belintash 2014.jpg.
Profession
Unbalanced scales.svg Cette section ne respecte pas la neutralité de point de vue. Considérez son contenu avec précaution. Discutez-en en page de discussion.
Pour lancer la procédure de résolution du problème, remplacez ce bandeau par {{Désaccord de neutralité}}.

Robert Bauval né le 5 mars 1948 en Égypte, est un ingénieur civil dont les essais s'intéressent à l'histoire et plus particulièrement à l'archéologie. Ses livres sont traduits en plusieurs langues.

Théories[modifier | modifier le code]

Selon Bauval, l'alignement des trois pyramides de Gizeh forme une image précise de la position des étoiles du Baudrier d'Orion[1]. Ainsi, cette hypothèse propose un lien entre des relevés archéologiques et astronomiques. Bauval situe cet alignement astronomique en 10500 av. J.-C., ce qui constitue une autre hypothèse, celle d'une « primhistoire », très controversée puis majoritairement rejetée par nombres de préhistoriens, car elle suggère que des civilisations technologiquement développées auraient existé avant la préhistoire[2].

Dans Keeper (1996), Bauval date le Sphinx de Gizeh à 10500 av. J.-C., tandis qu'une majorité d'archéologues estime qu'il fut construit autour de 2600 av. J.-C.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Le mystère d'Orion (The Orion Mystery, 1994), avec Adrian Gilbert, trad., Pygmalion, 1997, ISBN 978-2-85704-428-4
  • Le Mystère du Grand Sphinx (Keeper of Genesis, 1995), avec Graham Hancock, trad., Éditions du Rocher, 2003, ISBN 978-2-268-03394-5
  • The Mars Mystery, avec Graham Hancock, 1998
  • Talisman, avec Graham Hancock, 2004.
  • Le code mystérieux des Pyramides (The Egypt Code, 2006), trad., Pygmalion, 2008, ISBN 978-2-7564-0140-9

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. The Circumpolar Constellations in Ancient Egypt
  2. Robert Charroux, Le livre des secrets trahis, 1965, p. 19