Robe de mariée de la reine Victoria

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le mariage de Victoria et Albert par George Hayter (1840-1842).

La reine Victoria du Royaume-Uni épouse Albert de Saxe-Cobourg-Gotha le 10 février 1840. À cette occasion, elle porte une robe de mariée conçue par William Dyce, directeur de la Government School of Design (futur Royal College of Art), et réalisée par Mary Bettans[1].

Victoria choisit une simple robe blanche avec une jupe plissée (en) en satin de soie épais[2]. Le choix du blanc est jugé très conservateur à une époque où les couleurs sont la norme, d'autant que la reine ne porte ni bijoux, ni velours, ni fourrure d’hermine, ni couronne[3]. La dentelle de Honiton (en) utilisée pour la robe a dynamisé la dentellerie du Devon et a influencé l'habillement des mariages royaux ultérieurs. Bien qu'elle n'ait pas été la première à se marier en blanc, la tradition du mariage en blanc (en) lui est attribuée[4],[5].

Porter du blanc devient rapidement à la mode chez les mariées fortunées après le mariage de Victoria. Dix ans après les noces, le Godey's Lady's Book affirme que « la tradition a établi, depuis des âges immémoriaux, que le blanc était la teinte la plus appropriée, quelle que soit le tissu. Il symbolise la pureté et l’innocence de la jeune fille, et le cœur pur qu’elle offre à celui qu’elle a choisi[A 1] ». En réalité, le blanc est rarement porté par les mariées avant Victoria, et ne devient un choix de prédilection que plusieurs décennies plus tard[6].

Design[modifier | modifier le code]

Les chaussures en satin portées par Victoria

Ressemblances[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Citations originales[modifier | modifier le code]

  1. « Custom has decided, from the earliest ages, that white is the most fitting hue, whatever may be the material. It is an emblem of the purity and innocence of girlhood, and the unsullied heart she now yields to the chosen one. »

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Hilary Alexander, « How will The Dress measure up to history? », The Telegraph, Londres, telegraph.co.uk,‎ 22 avril 2011 (lire en ligne)
  2. (en) Susan Khalje, Bridal couture: fine sewing techniques for wedding gowns and evening wear, Krause Publications Craft,‎ 1 May 1997 (ISBN 978-0-8019-8757-1, lire en ligne), p. 9
  3. Otnes, Cele and Pleck, Elizabeth (2003). Cinderella Dreams: The Allure of the Lavish Wedding, p.31. University of California Press ISBN 978-0-520-24008-7
  4. (en) Crystal Tai, Real Savings on Your Dream Wedding, Crystal Tai (lire en ligne), p. 94
  5. (en) Jason Perry, Wedding Planner, Global Media,‎ 19 August 2007 (ISBN 978-81-89940-07-2, lire en ligne), p. 72
  6. (en) Elizabeth Flock, « Queen Victoria was the first to get married in white », Washington Post,‎ 29 avril 2011 (lire en ligne)