Rivière Népisiguit

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Rivière Népisiguit
Chutes Pabineau sur la Népisiguit
Chutes Pabineau sur la Népisiguit
Caractéristiques
Longueur 121 km [1]
Bassin 2 320 km2 [1]
Bassin collecteur Rivière Népisiguit
Débit moyen 40 m3/s [1]
Cours
Source Lac Bathurst
· Localisation Parc provincial du Mont-Carleton
· Coordonnées 47° 22′ 35″ N 66° 47′ 25″ O / 47.376421, -66.790144 (Source - Rivière Népisiguit)  
Embouchure Baie des Chaleurs
· Localisation Bathurst
· Altitude 0 m
· Coordonnées 47° 37′ 00″ N 65° 38′ 00″ O / 47.61667, -65.63333 (Embouchure - Rivière Népisiguit)  
Géographie
Pays traversés Drapeau du Canada Canada

La Népisiguit (on retrouve aussi Nepisiguit, Nepisiquit, Nipisiguit ou Nipisiquit) est un fleuve[2] du Nouveau-Brunswick. Celui-ci prend sa source dans les Appalaches et se déverse la baie des Chaleurs à Bathurst. Plusieurs chutes d'eau se trouvent le long du fleuve, incluant les chutes Indian, Grandes et Pabineau. Une centrale hydroélectrique se trouve aux Grandes Chutes.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la rivière provient de la corruption par le français de son nom micmac Winpegijooik, qui signifie « La rivière qui précipite en avant ». Il s'agit d'un nom descriptif qui décrit le cours inférieur de la rivière, qui est réputé être l'un des plus difficile des provinces maritimes[3].

Centrale[modifier | modifier le code]

La centrale hydroélectrique de Nepisiguit Falls (Chutes Népisiguit en anglais), opérée par Énergie NB, a une capacité de 11 mégawatt avec ses trois turbines[4]. Elle fonctionne depuis 1921.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c « Cours d'eau », sur Atlas du Canada (consulté le 4 septembre 2010)
  2. ou rivière, dépendant du point de vue, voir Liste des cours d'eau du Nouveau-Brunswick#Note.
  3. (en) William Francis Ganong, An organization of the scientific investigation of the Indian place-nomenclature of the Maritime Provinces of Canada (second paper), Ottawa, Royal Society of Canada,‎ 1912 (lire en ligne), p. 179–184
  4. (fr) Énergie NB, Carte du réseau [lire en ligne (page consultée le 20 novembre 2008)].

Voir aussi[modifier | modifier le code]