Rivière Malbaie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Malbaie.
Rivière Malbaie
Rivière Malbaie dans le parc national des Hautes-Gorges-de-la-Rivière-Malbaie
Rivière Malbaie dans le parc national des Hautes-Gorges-de-la-Rivière-Malbaie
Caractéristiques
Longueur 161 km [1]
Bassin ?
Débit moyen ?
Cours
Source Lac Gamache
· Localisation Lac-Jacques-Cartier
· Coordonnées 47° 28′ 38″ N 71° 05′ 15″ O / 47.47713, -71.087422 (Source - Rivière Malbaie)  
Confluence Fleuve Saint-Laurent
· Localisation La Malbaie
· Altitude 0 m
· Coordonnées 47° 39′ 18″ N 70° 08′ 50″ O / 47.655, -70.14722 (Confluence - Rivière Malbaie)  
Géographie
Pays traversés Drapeau du Canada Canada
Province Québec
Municipalités régionales de comté La Côte-de-Beaupré, Charlevoix et Charlevoix-Est
Principales villes Clermont, La Malbaie

La rivière Malbaie est une rivière du Québec prenant sa source dans la réserve faunique des Laurentides au nord de Québec et qui se jette dans le Saint-Laurent à La Malbaie non sans avoir traversé les parcs nationaux des Grands-Jardins et des Hautes-Gorges-de-la-Rivière-Malbaie. Son bassin versant forme avec celui de la rivière du Gouffre la réserve de la biosphère de Charlevoix.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le "Petit lac Tristan" s'avère le lac de tête du versant hydrographique de la rivière Malbaie. Il se situe dans une zone marécageuse dans une petite vallée de montagnes. Il se décharge vers le nord où l'eau coule sur 1,0 km à travers des marécages jusqu'au lac Tristan (long de 1,8 km) que le courant traverse sur sa pleine longueur du sud au nord. Le décharge continue sur 3,0 km vers le nord jusqu'au lac Gamache (long de 0,86 km) que le courant traverse du sud au nord sur 0,6 km. Ce dernier lac comporte une grande île centrale.

À partir du lac Gamache, les eaux coulent vers le nord sur 1,4 km jusqu'à la décharge du lac Lamfort. De là, la rivière Malbaie descend sur 5,7 km jusqu'au lac Fradette (long de 2,5 km, orienté vers le nord-est), que le courant traverse sur sa pleine longueur. Le lac Frenette reçoit par le nord-ouest les eaux des lacs Carroll, Milton et Brunette. À partir de l'embouchure du lac Fradette, la rivière coule sur 2,4 km vers le nord-est jusqu'au lac Malbaie. Le courant de la rivière Malbaie traverse ce lac du sud au nord sur 2,3 km.

La décharge du lac Malbaie est située au nord. À partir de son embouchure, les eaux coulent vers le nord-est sur 3,8 km jusqu'à la décharge d'une série de lacs dont le lac à Jack, le lac Fronsac et le petit lac à Jack.

De là, la rivière Malbaie continue son cours vers l'est, puis en remontant à priori vers le nord, puis en bifurquant vers le sud pour aller se déverser à la Malbaie dans le fleuve Saint-Laurent.

Toponymie[modifier | modifier le code]

En 1608, Samuel de Champlain nomme cette rivière rivière « Rivière Platte » ou « Malle Baye ». Après la conquête anglaise, les seigneuries de Mount Murray et Murray Bay, ce qui fait que les anglophones ont longtemps nommé cette rivière Murray River. Avec le temps, rivière Malbaie finit par s'imposer[1].

Champlain nomme la baie « Malbaie » au sens de mauvaise du fait qu'à marée basse cette dernière s'assèche et que les embarcations s'échouent. Quant à « Murray », il doit son nom à James Murray, premier gouverneur de la province de Québec, lequel concéda deux seigneuries à l'embouchure de la rivière[2].

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Rivière Malbaie », Banque de noms de lieux du Québec, sur Commission de Toponymie (consulté le 4 septembre 2011)
  2. « La Malbaie », Banque de noms de lieux du Québec, sur Commission de Toponymie (consulté le 4 septembre 2011)