Risquons-Tout

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

50° 45′ 10″ N 3° 11′ 16″ E / 50.7528, 3.18778

L’église Saint-Paul, à Risquons-Tout.

Risquons-Tout est un hameau de la commune belge de Mouscron située en Région wallonne dans la province de Hainaut. Immédiatement voisin de la France (Neuville-en-Ferrain et Tourcoing) et de la Région flamande (Rekkem), le lieu-dit doit son nom à l'enseigne d'un cabaret[1] aujourd'hui disparu.

Risquons-Tout faisait jadis partie de la commune de Rekkem. En 1963, lors de la fixation définitive de la frontière linguistique, il a été transféré à la ville de Mouscron.

Histoire[modifier | modifier le code]

Illustration de la bataille (parue en 1865)

À l'aube du 29 mars 1848, une troupe de révolutionnaires belges – la légion républicaine belge – venue de Paris et armée par certaines autorités administratives de Lille, tenta de pénétrer en Belgique pour y « soulever le peuple » et renverser la monarchie. Il semble bien qu'ils aient eu le soutien du ministère des Affaires étrangères de la Seconde République française, à peine installée et fort militante.

Forte de deux mille hommes la légion républicaine entra en Belgique par Risquons-Tout. Les révolutionnaires sont accueillis par quelques 250 soldats de l'infanterie belge sous le commandement du général Fleury-Duray. Une canonnade nourrie met en déroute les révolutionnaires. 7 révolutionnaires sont morts, 26 ont été blessés, et 60 ont été capturés[2]. L'échauffourée n'a duré que deux heures.

Deux noms de rue et un monument au cimetière local rappellent cet épisode de relations franco-belges qui au XIXe siècle furent parfois tendues.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Jean-Jacques Jespers, Dictionnaire des noms de lieux en Wallonie et à Bruxelles, Lannoo, 2005, p. 510.
  2. Louis-Antoine Garnier-Pagès, Histoire de la Révolution de 1848, 2e éd., t. 4, vol. II, Paris, Pagnerre, 1866, chap. 6, XVI-XXV, pp. 263-273.

Voir aussi[modifier | modifier le code]