Risen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Risen
image

Éditeur Drapeau de l'Allemagne Deep Silver
Développeur Drapeau de l'Allemagne Piranha Bytes
Drapeau de la France Wizarbox (Xbox 360)

Date de sortie 2 octobre 2009 (version internationale)
Genre Action-RPG
Mode de jeu Solo uniquement
Plate-forme PC (Windows)
Xbox 360
Média DVD-ROM
Langue Anglais, Français, Allemand, Italien, Espagnol (version internationale)
Contrôle Clavier et souris (PC)
Manette (X360)

Évaluation

Risen est un jeu vidéo de rôle développé par la société allemande Piranha Bytes et distribué par la société allemande Deep Silver, filiale de Koch Media.

Il est disponible sur PC et Xbox 360. La version PC, directement développée par Piranha Bytes, sort le 2 octobre 2009.

La société française Wizarbox se voit confier le portage du jeu sur la console Xbox 360. Cette version sort en même temps que la version PC, à l'exception de l'Amérique du Nord où le jeu ne sort que le 23 février 2010.

Le 18 août 2010, lors d'une conférence de presse au salon GamesCom de Cologne, Deep Silver a confirmé qu'une suite est en préparation.

Trame[modifier | modifier le code]

Risen prend place sur Faranga, une petite île imaginaire de type méditerranéen, dominée par un volcan. Depuis peu, des ruines d'anciens temples sortent mystérieusement de terre, ouvrant un peu partout sur l'île l'accès à d'anciens donjons et grottes. L'inquisition a instauré un blocus de l'île et ses habitants sont obligés de rejoindre le port de l'île, Port Faranga, et de s'y confiner. Toute personne sortant illégalement du port et étant capturée par l'inquisition est immédiatement envoyée dans le monastère de l'Ordre qui domine l'île. Seuls résistent à l'inquisition Don Esteban et ses rebelles qui ont trouvé refuge dans les marais.

L'histoire débute dans un bateau, au beau milieu d'une mer déchaînée. Parmi les personnes à bord, le chef de l'inquisition, un passager clandestin (le héros du jeu) et une femme prénommée Sara. L'inquisiteur invoque un Titan avec qui il engage le combat. Réalisant que les choses tournent en sa défaveur, il se téléporte sur l'île, laissant le bateau et ses occupants à leur triste sort. Le bateau s'échoue avec comme seuls survivants le héros et Sara.

Sans armes, sans mémoire et vêtu de haillons, le héros doit faire face aux périls de l'île.

Personnages[modifier | modifier le code]

Dans la pure tradition des jeux développés par Piranha Bytes, le personnage principal n'a pas de nom. On l'appelle simplement le héro sans nom (HSN). Les trois endroits où vivent les humains sont dirigés par le Commandant Carlos (Port Faranga), l'Inquisiteur Mendoza (le monastère) et Don Esteban (les rebelles du marais). Citons également Maître Ignatius qui était responsable du monastère avant l'arrivée de l'Inquisiteur Mondoza, le druide Eldric qui vit en ermite et Patty, la fille du fameux pirate Barbe d'Acier.

Certains personnages sont des clins d'œil à la série Gothic, du même développeur. Par exemple le pirate Grégoire-Emmanuel Barbe-d'acier faisant référence à Greg, pirate dans l'extension de Gothic II ("La nuit du corbeau"), Jack le gardien du phare, comme dans Gothic II et 3, Rhobart en référence au roi Rhobart de Gothic 3, Léonardo l'alchimiste comme dans Gothic II, etc.

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Contrairement à beaucoup de jeux de rôle, dans Risen on ne choisit ni son personnage ni sa classe. Au fur et à mesure des combats et des quêtes, on gagne des points d'expérience (XP). Lorsque l'on a accumulé assez de points, on progresse d'un niveau et l'on gagne 10 points d'apprentissage (PA). On échange ces points d'apprentissage auprès de maîtres contre le développement de certaines caractéristiques du personnage ou l'apprentissage de nouvelles compétences.

Le jeu propose un système de combat avec des parades et esquives. Grâce à ce système, le joueur peut utiliser un large éventail d'armes comme des épées, des arcs, ou aussi des bâtons de combat. Alternativement, le joueur peut choisir de jouer comme un magicien (mage) ou une combinaison de magicien et guerrier.

Risen propose au joueur un monde virtuel ouvert, mais certaines sections protégées par des barrières magiques ne sont pas accessibles au début de l'histoire.

Développement[modifier | modifier le code]

Fin mai 2007, JoWooD Productions Software AG, Austria, et Pluto 13 GmbH, Germany (propriétaire de la marque "Piranha Bytes") annoncent la fin de leur coopération. Suivant les accords contractuels liants les deux compagnies, JoWood conserve le droit de publier les jeux de la série Gothic ainsi que les droits d'auteur sur la marque déposée "Gothic"[1]. Piranha Bytes ne pouvant plus développer de jeu pour la série Gothic, la compagnie annonce le 17 juin 2007 qu'elle travaille sur l'ébauche d'un nouveau jeu de rôle. Le lendemain, Deep Silver annonce en être l'éditeur[2] et le 6 août 2008, le nom officiel du jeu est révélé: Risen[3]. Alors que Piranha Bytes développe directement la version PC du jeu, la société française Wizarbox est chargée de porter le jeu sur console Xbox 360. La version internationale de Risen sort le 2 octobre 2009. Dans les pays où le jeu n'est pas directement distribué par Deep Silver, la date de sortie du jeu varie légèrement. La version nord américaine pour Xbox 360 fait exception, ne sortant que le 23 février 2010. Ce décalage a été mis à profit par Wizarbox pour améliorer les graphismes, principal reproche concernant la version Xbox 360. Malheureusement, les autres joueurs ne pourront pas profiter de ces améliorations, aucun DLC n'ayant pu être délivré. En effet la taille d'un tel DLC aurait été trop volumineuse que pour pouvoir être délivré gratuitement.

À noter aussi que le jeu n'a pas pu être distribué en Australie où il a été interdit à cause de son contenu jugé trop adulte[4] et que les scènes où les personnages sont vus uriner de dos ont été retirées afin de satisfaire aux exigences de la censure britannique.

Critique[modifier | modifier le code]

Si la version PC a connu un accueil particulièrement positif, celui de la version Xbox 360 a été très moyen notamment en raison de problèmes graphiques[5],[6],[7].

Magazine Version Note Magazine Version Note
Computer Games Online RO PC 90/100 Vandal Online Xbox 360 85/100
IGN PC 86/100 IGN Xbox 360 76/100
Cynamite PC 90/100 TeamXbox Xbox 360 73/100
Cheat Code Central PC 88/100 GameZone Xbox 360 70/100
Gaming XP PC 88/100 MS Xbox World Xbox 360 55/100
GameStar PC 87/100 RealGamer Xbox 360 30/100
Eurogamer PC 60/100 Eurogamer Xbox 360 40/100
Artworks PC 16/20 Artworks Xbox 360 16/20
Jeuxvideo.com PC 17/20
rpgfrance.com PC 8/10
Joystick PC 8/10
Canard PC PC 7/10
Gamers.at PC 90/100
Moyenne Metacritic PC 77/100 Moyenne Metacritic XBox 360 60/100

Influences[modifier | modifier le code]

Le jeu a inspiré le groupe de rock-métal allemand Schattenspieler qui a composé une chanson tout simplement appelée "Risen". Pyranha Bytes et Deep Silver ont été si stupéfaits qu'ils ont nommé la chanson "Hymne officiel de Risen"[8].

Doublage, son et musique[modifier | modifier le code]

Un soin tout particulier a été apporté à la voxographie. De nombreux talents, dont certains de tout premier plan, prêtent leur voix aux personnages. Comme dans les jeux précédents de Piranha Bytes, la musique contribue beaucoup à l'ambiance. Elle est l'œuvre de Kai Rosenkranz, qui se charge par ailleurs de la conception sonore du jeu. La chanson "The Poet and the Pendulum" du groupe de métal symphonique finlandais Nightwish a servi à illustrer la vidéo-annonce du jeu.

Voxographie de la version anglaise[9],[10][modifier | modifier le code]

  • Gus Gallagher : le héros
  • Christopher Godwin : le narrateur, Maître Ignatius, Baxter et Eldric
  • John Rhys-Davies : Don Esteban, Ursegor
  • Andy Serkis : Inquisiteur Mendoza
  • Lena Headey : Patty, Cathy, Jasim, Lilly
  • David Rintoul : Maître Abrax, Scordo, Arno, Hawkins, Jack, Josh
  • Mark Lewis Jones : Maître Pallas, Maître Illumar, Alvaro, Cormac et Nelson
  • Donald McCorkindale : Maître Vitus, Maître Belschwur, Elias, Leonardo, Oscar et Rhobart
  • Michael Higgs : Maître Cyrus, Telhur, Sam, Cole, Walter, William
  • Alix Wilton Regan : Rachel, Martha, Sonja, et Tilda
  • Brendan Coyle : Commandant Carlos, Vince et guarde de l'inquisition
  • Timothy Watson : Romanov, Bronco, Neil et Nico
  • Burn Gorman : Fincher, Brent, Dwight, Flavio et Tucker
  • Damian O’Hare : Olf, Delgado, Dirk, Clay, Dytar, Jorgensen, Ricardo, Stan et Vasili
  • Simon Greenall : Luis, Adan, Dargel, Dick, Finn, Harlok, Ingvr, Konrad et un garde à l'entrée de Port Faranga
  • Stuart Organ : Brogar, Costa et Edgar
  • Louiza Patikas : Sara, Anika, Gwen, Olga
  • Adrian Bower : Cid, Balturo, Derry, Erikson, Kato et Lorenzo
  • Antony Boyne : Sergio, Felipe, Marcelo, Santiago et un garde de l'inquisition
  • Daniel Curshen : Sabrosa, Magnus, Rudolf, Rufus et un garde de l'inquisition
  • Jack Deam : Rupert, Cutter, Domingo, Karlsen, Rodriguez et un garde à l'entrée de Port Faranga
  • Matthew Ashforde : Caspar, Doug, Fuller, Lukor et Tristan
  • Matthew Bates : Leto, Enrico, Henson, Maliko, Phil et Yoki
  • Neil Grainger : Ash, Doyle, Erlan, Obel, Ruben, Toni, un garde de l'inquisition et un serviteur
  • Oliver Lansley : Taylor, Krayban, Beppo, Duram, Enzo, Eronga, Garth, Gilles et un paysan
  • Peter Bramhill : Kalib, Thomas, Branon, Leon, Bryn, Sirius et Philius
  • Richard Laing : Severin, Carasco, Hernandez et un garde de l'inquisition
  • Richard Ridigs : Karakos, Drok et Ukkos
  • Simon Chadwick : Craig, Dalman, Jervis, Mo, Pavel et Weasel

Voxographie de la version française[11][modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Rights to "Gothic ®" », sur www.pluto13.de (consulté le 5 septembre 2010).
  2. (en) « Piranha Bytes and Deep Silver announce cooperation », sur www.pluto13.de (consulté le 5 septembre 2010).
  3. (en) « New Game Title Finally Revealed », sur Communauté "World of Risen" (consulté le 5 septembre 2010).
  4. (en) « Refused Classification (RC) for Risen », sur www.classification.gov.au (consulté le 5 septembre 2010).
  5. (en) Risen (PC), Metacritic.
  6. (en) Risen (X360), Metacritic.
  7. (fr) Critique de Risen (X360 et PC), Artworks.
  8. (en) « Super awesome major leakage... (27.11.2009) », sur www.schattenspieler.de (consulté le 7 septembre 2010).
  9. (fr) « A-List Voice Talents Cast for Risen! », sur risen.deepsilver.com (consulté le 5 septembre 2010).
  10. (en) « Risen - Information », sur www.answers.com (consulté le 7 septembre 2010).
  11. (fr) « La liste des acteurs français », sur www.risenfrance.com (consulté le 4 septembre 2010).

Liens externes[modifier | modifier le code]