Risë Stevens

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Risë Stevens (née le 11 juin 1913 à New York et décédée le 20 mars 2013 (à 99 ans)[1] est une mezzo-soprano américaine.

Biographie[modifier | modifier le code]

Risë Stevens étudie d'abord à la Juilliard School of Music avec Anne Schœn-René, puis part pour l'Europe pour des études complémentaires à Salzbourg avec Marie Gutheil-Schoder et Herbert Graf. Elle chante à Prague de 1936 à 1938 (Orfeo, Mignon, Octavian).

De retour en Amérique, elle débute au Metropolitan Opera de New York, le 17 décembre 1938, dans le rôle de Mignon. Elle y demeure jusqu'en 1961, s'imposant comme la meilleure Carmen et Dalila de son époque. En 1940, elle débute aux Opéras de Chicago (Cherubino) et San Francisco (Octavian).

Elle parait à l'Opéra de Paris en 1949, en Octavian, à La Scala de Milan en 1954, où elle crée Erodiade dans l'opéra Figlia del Diavolo de Virgilio Mortari, puis au Festival de Glyndebourne en 1955, en Cherubino.

Parallèlement à sa carrière à l'opéra, elle tourne de nombreux films, notamment La Route semée d'étoiles (Going my Way ; 1945), avec Bing Crosby.

Après son retrait de la scène, elle devient directrice du « Met National Company » de 1965 à 1967, puis présidente du « Mannes College of Music » de 1975 à 1978.

Stevens possédait une belle voix chaude et souple à la fine musicalité, et se limita à chanter des rôles distincts (Giulietta, Orlovsky, Hänsel) mettant en valeur ses qualités vocales, et résista aux offres de chanter des emplois trop lourds (Verdi, Wagner).

Discographie sélective[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • David Hamilton, The Metropolitan Opera Encyclopedia, Simon & Schuster (1987) ISBN 0-671-61732-X

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) New York Times le 21 mars 2013