Rino Ferrario

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ferrario.
Rino Ferrario
Pas d'image ? Cliquez ici.
Biographie
Nationalité Drapeau de l'Italie Italie
Naissance
Lieu Albiate Brianza (Italie Drapeau : Italie)
Décès (à 85 ans)
Taille 1,86 m (6 1)
Période pro. 19471961
Poste Attaquant
Parcours junior
Saisons Club
Drapeau : Italie Pro Lissone
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1947-1949 Drapeau : Italie Arezzo 46 (2)
1949-1950 Drapeau : Italie Lucchese 31 (1)
1950-1955 Drapeau : Italie Juventus 100 (3)[1]
1955-1956 Drapeau : Italie Inter Milan 29 (1)
1956-1957 Drapeau : Italie Triestina 32 (2)
1957-1959 Drapeau : Italie Juventus 56 (3)
1959-1961 Drapeau : Italie Torino 27 (5)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
1953 Drapeau : Italie Italie B 01 (0)
1952-1958 Drapeau : Italie Italie 10 (0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Rino Ferrario (né le 7 décembre 1926 à Albiate Brianza dans la province de Monza et de la Brianza, et mort le à Turin[2] ) est un joueur international de football italien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Club[modifier | modifier le code]

Surnommé Il Leone di Belfast ou encore Mobilia[3] pour son physique de joueur de rugby (il fut l'un des internationaux les plus forts physiquement de l'histoire de l'équipe d'Italie). Il était réputé comme un milieu défensif difficile à passer.

Il devient rapidement titulaire à la Juventus ; arrivé au club pour pallier le départ de Carlo Parola. À la Juventus (où il dispute son premier match le 19 novembre 1950 lors d'un succès 1-0 contre Côme), il remporte deux championnats, le premier en 1951-52 et l'autre en 1957-58 ainsi qu'une Coppa Italia avant de finir sa carrière au Torino à 35 ans.

Sélection[modifier | modifier le code]

Il fut l'un des cinq joueurs appelés en sélection nationale italienne pour la coupe du monde 1954 qui ne joua pas un seul match (avec Cervato, Costagliola, Gratton et Pivatelli).

Ferrario fut un grand compétiteur, célèbre pour son agressivité. En 1955 à Budapest en Hongrie lors d'un match comptant pour la coupe internationale 1955-1960, il provoqua une émeute suite à la défaite italienne 2-0 entre les joueurs italiens et les hongrois de Sándor Kocsis.

Convoqué à treize reprises avec les Azzurri, Ferrario joue en tout dix matchs entre 1952 et 1958[4].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Drapeau : Italie Juventus

Notes et références[modifier | modifier le code]