Rimavská Seč

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Rimavská Seč
(hu) Rimaszécs [1]
Blason de Rimavská Seč
Héraldique
Image illustrative de l'article Rimavská Seč
Administration
Pays Drapeau de la Slovaquie Slovaquie
Région Banská Bystrica
District Rimavská Sobota
Statut Village
Starosta (maire) Márta Stubendek (SMK-MKP)
mandat : 2010-2013
Code postal 98042
Plaque
minéralogique
RS
Démographie
Population 1 945 hab. (31 déc. 2011)
(948 hommes – 997 femmes)
Densité 112 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 18′ 16″ N 20° 14′ 07″ E / 48.304525, 20.235342 ()48° 18′ 16″ Nord 20° 14′ 07″ Est / 48.304525, 20.235342 ()  
Altitude 173 m
Superficie 1 732,1996 ha = 17,321996 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Région de Banská Bystrica

Voir sur la carte administrative de la Région de Banská Bystrica
City locator 15.svg
Rimavská Seč

Géolocalisation sur la carte : Région de Banská Bystrica

Voir sur la carte topographique de la Région de Banská Bystrica
City locator 15.svg
Rimavská Seč

Géolocalisation sur la carte : Slovaquie

Voir la carte administrative de Slovaquie
City locator 15.svg
Rimavská Seč

Géolocalisation sur la carte : Slovaquie

Voir la carte topographique de Slovaquie
City locator 15.svg
Rimavská Seč
Sources
« Résultat des élections »
« Statistique de population »
http://www.e-obce.sk[2]
http://www.statistics.sk[3]

http://www.slovakregion.sk/[4]


Rimavská Seč (allemand : Zeetsch, hongrois : Rimaszécs)[5] est un village de Slovaquie situé dans la région de Banská Bystrica.

Histoire[modifier | modifier le code]

La première mention écrite du village date de 1289[3].

La localité fut annexée par la Hongrie après le premier arbitrage de Vienne le 2 novembre 1938. En 1938, on comptait 1 583 habitants dont 123 d'origine juive. Elle faisait partie du district de Rimavská Sobota (hongrois : Rimaszombati járás). Le nom de la localité avant la Seconde Guerre mondiale était Rimavská Seč/Rima-Szécs. Durant la période 1938 - 1945, le nom hongrois Rimaszécs était d'usage[6]. À la libération, la commune a été réintégrée dans la Tchécoslovaquie reconstituée.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Les toponymes des communes slovaques dont la population se déclare à plus de 20% d'une minorité nationale sont officiellement traduits dans cette langue. (sk) NARIADENIE VLÁDY Slovenskej republiky ktorým sa mení a dopĺňa nariadenie vlády Slovenskej republiky č. 221/1999 Z. z., ktorým sa vydáva zoznam obcí, v ktorých občania Slovenskej republiky patriaci k národnostnej menšine tvoria najmenej 20 % obyvateľstva
  2. « (sk) e-obce.sk » (consulté le 4 février 2010)
  3. a et b « (sk) (en) Mestská a obecná štatistika SR » (consulté le 4 février 2010)
  4. « (sk) Slovak region » (consulté le 4 février 2010)
  5. « (sk) Slovenské slovníky » (consulté le 4 février 2010)
  6. Osudy slovenských Židov