Rikkokushi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Rikkokushi (六国史?, Six histoires nationales) sont un corpus compilant l'histoire du Japon des origines jusqu'en 887[1]. Ces histoires écrites en chinois[2] ont été compilées au cours des VIIIe et IXe siècles sur ordre de différents empereurs.

Les Six histoires nationales comprennent :

Les Histoires nationales sont interrompues après le Sandai Jitsuroku; elles sont suivis des quatre livres du miroir, dont celle intitulée Ōkagami monogatari.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Tarō Sakamoto (trad. John S. Brownlee), The six national histories of Japan, UBC Press,‎ 1er juin 1991, 232 p. (ISBN 0-7748-0379-7, résumé, lire en ligne)
  2. Louis Frédéric, Le Japon, dictionnaire et civilisation, Paris, Robert Laffont, coll. « Bouquins »,‎ 1996, 1419 p. [détail des éditions] (ISBN 2-221-06764-9)