Rikken Kokumintō

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tsuyoshi Inukai, le fondateur du Rikken Kokumintō

Le Rikken Kokumintō (Parti Constitutionnel Nationaliste) (立憲国民党, Rikken Kokumintō ?) était un parti politique japonais de l'ère Meiji. Il était également nommé Kokumintō.

Le Kokumintō fut fondé en mars 1910, par une fusion du Kensei Hontō avec un certain nombre de petits partis politiques de la Diète, et était présidé par Tsuyoshi Inukai. Le parti préconisait une constitution et un cens électoral basé sur le suffrage universel des hommes adultes et l'augmentation des dépenses pour la Marine impériale japonaise. Il avait une position forte contre la puissance et l'influence du Genrō et l'oligarchie de Meiji.

En janvier 1913, environ la moitié des membres du parti ont déserté pour rejoindre le Rikken Dōshikai fondé par Tarō Katsura. Lors de l'élection générale de 1920, le parti est parvenu à maintenir seulement 29 sièges. En septembre 1922, il fut dissous, et ses anciens membres ont formé le noyau du Kakushin Kurabu.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  • (en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Rikken Kokumintō » (voir la liste des auteurs)
  • Tsuzuki, Chushichi (2000). The Pursuit of Power in Modern Japan, 1825-1995. Oxford University Press. ISBN 0198205899.
  • Sims, Richard (2001). Japanese Political History Since the Meiji Renovation 1868-2000. Palgrave Macmillan. ISBN 0312239157.