Rigobert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Rigobert ou Robert, Fils de Constantin, 1er châtelain de Ribemont et Francigène de la maison de Portian est né à Ribemont. Moine puis abbé de l'Abbaye d’Orbais, il fut nommé archevêque de Reims en 690.

Carrière ecclésiastique[modifier | modifier le code]

Proche de Pépin de Herstal très vite le jeune clerc s'ouvre à une grand carrière. À la mort de son cousin Saint Rieul de Reims, il est élu en 696 archevêque de Reims[1]. Au cours de ses fonctions d'évêque, il sacra les rois Dagobert III en 711, Chilpéric II en 715 et fut le parrain de Charles Martel[2].

Vers 717, à la suite d'une calomnie, il fut exilé par Charles Martel, son filleul, qui donna son évêché à Milon de Trèves.

Charles Martel le réhabilita un peu plus tard mais comme l'archevêque ne voulut pas reprendre sa place, il lui donna une résidence à Gernicourt, aujourd'hui dans l'Aisne, où il se retira et mourut ermite en 733[3],[4]). Son corps fut ramené à Reims dans l'église Saint-Thierry.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Charles Gomart. Histoire de Ribemont chapII.
  2. ["http://books.google.fr/books?id=RGcvAAAAMAAJ&lpg=PA21&ots=zthkC0cR0F&dq=rigobert%2Bsacre%2Broi&hl=fr&pg=PA21#v=onepage&q=rigobert+sacre+roi&f=false" Nicholas Gobet. Sacre et couronnement de Louis XVI. roi de France et de Navarre, à Rheims, le 11. juin 1775p.21 ]
  3. Jean Deviosse, Charles Martel, Tallandier, 1978, p. 121
  4. Paul Decagny, Histoire de l'arrondissement de Péronne et de plusieurs localités circonvoisines, J. Quentin, 1869, p. 309