Riff Cohen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cohen.

Riff Cohen

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Riff Cohen en 2011.

Informations générales
Naissance 1984
Tel Aviv
Activité principale chanteuse
Activités annexes actrice
Genre musical pop
Labels Disques AZ
Site officiel riff-cohen.com

Riff Cohen est une musicienne israélienne née à Tel Aviv en 1984.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et formation[modifier | modifier le code]

Riff Cohen naît en 1984 à Tel Aviv[1]. Sa mère, née en Algérie, a grandi à Nice dans le sud de la France. Son père, israélien, est issu d'une famille tunisienne[2],[3]. Elle prend des cours de danse et de piano durant son enfance[4], est scolarisée dans une école d'art, puis étudie la musicologie à l'université de Tel Aviv[1]. En 2008, elle bénéficie d'une bourse d'étude et passe plusieurs années à la Cité internationale des arts de Paris[1],[5].

Carrière musicale[modifier | modifier le code]

À Tel Aviv, Riff Cohen joue de la musique électronique dans un groupe formé avec le musicien Asaf Korman. Elle enregistre également des chansons interprétées en anglais[5]. Lors de son séjour à Paris, elle propose ses maquettes aux maisons de disques. L'artiste entre en rapport avec la branche française d'EMI, sans pouvoir signer de contrat discographique[1],[5]. Elle retourne en Israël et réalise en 2012 son premier album, intitulé À Paris[4], sans l'appui d'une maison de disques[6]. Le disque est commercialisé en France six mois plus tard[2].

À l'écran[modifier | modifier le code]

En 2012, Riff Cohen tient un rôle dans le film Une bouteille à la mer, adaptation du roman Une bouteille dans la mer de Gaza de Valérie Zenatti[5],[7].

Style musical[modifier | modifier le code]

La musique de Riff Cohen mêle entre autres le rock, la pop et la musique traditionnelle orientale[2]. Les paroles sont chantées aussi bien en français qu'en hébreu[5],[8]. Les textes en français sont des poèmes écrits par sa mère[2],[5].

Discographie (France)[modifier | modifier le code]

Album[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d (en) David Brinn, « J’aime Paris », The Jerusalem Post,‎ 15 août 2012
  2. a, b, c et d Stéphanie Binet, « A Tel-Aviv, le rock se puise dans le chaudron », Le Monde,‎ 1er avril 2013
  3. Alexandra Belopolsky, « Riff Cohen : “ Beaucoup d’Israéliens jouent les ambassadeurs à contrecœur” », Cafebabel.com,‎ 21 décembre 2012
  4. a et b Stéphane Deschamps, « Riff Cohen : c’est le retour du soleil », Les Inrockuptibles,‎ 17 juin 2013
  5. a, b, c, d, e et f (en) Uri Zer Aviv, « Dirty pop », Haaretz,‎ 14 novembre 2011
  6. Sophie Delassein, « La petite brise parisienne de Riff Cohen », Le Nouvel Observateur,‎ 30 juillet 2013
  7. « Riff Cohen », Internet Movie Database
  8. Clémentine Goldszal, « Israël, la nouvelle vague », Le Point,‎ 4 avril 2013

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :