Rieux-Volvestre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rieux.
Rieux-Volvestre
L'ancienne cathédrale et le village de Rieux.
L'ancienne cathédrale et le village de Rieux.
Blason de Rieux-Volvestre
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Midi-Pyrénées
Département Haute-Garonne
Arrondissement Muret
Canton Rieux-Volvestre
(chef-lieu)
Intercommunalité Communauté de communes du Volvestre
Maire
Mandat
Maryse Vézat-Baronia
2014-2020
Code postal 31310
Code commune 31455
Démographie
Gentilé Rivois
Population
municipale
2 574 hab. (2011)
Densité 79 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 15′ 30″ N 1° 11′ 53″ E / 43.2583333333, 1.1980555555643° 15′ 30″ Nord 1° 11′ 53″ Est / 43.2583333333, 1.19805555556  
Altitude Min. 195 m – Max. 343 m
Superficie 32,38 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haute-Garonne

Voir sur la carte administrative de Haute-Garonne
City locator 14.svg
Rieux-Volvestre

Géolocalisation sur la carte : Haute-Garonne

Voir sur la carte topographique de Haute-Garonne
City locator 14.svg
Rieux-Volvestre

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Rieux-Volvestre

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Rieux-Volvestre
Liens
Site web mairie-rieux-volvestre.fr

Rieux-Volvestre (Rius en gascon) est une commune française située dans le département de la Haute-Garonne en région Midi-Pyrénées. Jusqu'au 22 juin 2009, la commune s'appelait officiellement Rieux[1].

Ses habitants sont appelés les Rivois, Rivoises.

Le saint patron de la ville est saint Cizy, fêté le 16 août.

Géographie[modifier | modifier le code]

La Garonne marque la limite entre
Rieux-Volvestre (à gauche)
et Saint-Julien-sur-Garonne.

Dans le Volvestre, à 27 km au sud-ouest de Muret, la commune de Rieux-Volvestre fait partie de l'aire urbaine de Toulouse. Son territoire, limité à l'ouest par la Garonne, est traversé par son affluent, l'Arize. La commune est également arrosée à l'est par un petit affluent de la Garonne, l'Eaudonne, qui marque la limite avec la commune de Latrape.

L'altitude minimale, 195 mètres, se trouve au nord, au niveau d'un petit lac de barrage, à l'endroit où l'Arize quitte la commune et entre sur celle de Carbonne. L'altitude maximale, avec 343[2] ou 344 mètres[3], est localisée à l'est, en limite de la commune de Latrape, près du lieu-dit la Simonette.

Implantée dans un méandre de l'Arize, la cité de Rieux, se situe, en distances orthodromiques, cinq kilomètres au sud-sud-ouest de Carbonne et six kilomètres au nord-nord-ouest de Montesquieu-Volvestre.

Rieux-Volvestre a fait partie de l'association « Les Plus Beaux Villages de France », mais n'est plus labellisée à ce jour, la commune comptant plus de 2 000 habitants depuis le début des années 2000.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Rieux-Volvestre
Salles-sur-Garonne Carbonne Latrape
Saint-Julien-sur-Garonne Rieux-Volvestre
Gensac-sur-Garonne,
Goutevernisse
Montesquieu-Volvestre Mailholas

Transports[modifier | modifier le code]

Elle est traversée par les routes départementales 25 et 627 et les routes départementales 62 et 73. La commune est également desservie par les lignes régulières de transport interurbain du réseau Arc-en-ciel (anciennement SEMVAT).

La gare ferroviaire la plus proche est celle de Carbonne.

Histoire[modifier | modifier le code]

Maison du XIVe siècle en face de la cathédrale.

Rieux vient du latin rivis (ruisseau).

Le 22 juin 2009, Rieux prend le nom officiel de Rieux-Volvestre[1].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Villiers-le-Bel

Les armes de Rieux-Volvestre se blasonnent ainsi : « de gueules à l'agneau pascal d'argent portant une bannière du même, au chef cousu d'azur chargé de trois fleurs de lys d'or »

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La mairie.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1971 2008 Adolphe Ruquet PS Conseiller général (1973-2011)
mars 2008 en cours Maryse Vézat-Baronia PS Conseillère générale (depuis 2011)
Les données manquantes sont à compléter.

Commune faisant partie de la septième circonscription de la Haute-Garonne.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Panneau d'entrée de Rieux-Volvestre indiquant le jumelage de Font-Rubí.

Démographie[modifier | modifier le code]

À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans. Pour Rieux-Volvestre, cela correspond à 2005, 2010, etc.[4]. Les autres dates de « recensements » (2006, 2009, etc.) sont des estimations légales.

En 2011, la commune comptait 2 574 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].
           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 689 1 952 2 122 1 894 1 994 1 994 2 128 2 195 2 305
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
2 467 2 546 2 257 2 211 2 051 1 999 1 847 1 861 1 815
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 586 1 655 1 605 1 374 1 338 1 255 1 301 1 263 1 350
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2006 2010
1 218 1 194 1 243 1 462 1 721 1 899 2 269 2 306 2 486
2011 - - - - - - - -
2 574 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2004[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

L'agriculture basée sur la culture de céréales (maïs, blé ...) a encore une place importante mais tend à diminuer en faveur de zones résidentielles liées à la proximité de l'agglomération toulousaine puisqu'étant dans son aire urbaine.

Vie locale[modifier | modifier le code]

Enseignement[modifier | modifier le code]

Rieux-Volvestre possède une école primaire avec des classes doubles.

Santé[modifier | modifier le code]

Centre de sclérose en plaques, maison de retraite, pharmacie, Centre d’aide par le travail (CAT), médecins, pharmacie.

Festivités[modifier | modifier le code]

Le Papogay[modifier | modifier le code]

Le papogay est la tradition de la ville-cité de Rieux. Cette tradition consiste à faire tomber un perroquet de bois et de fer, qui représente le diable, perché en haut d'un mat haut de 45 mètres. Seul les Rivois sont admis à cet entrainement guerrier qui perdure depuis 1589. L'archer qui fait tomber le Papogay devient "Roi" de la cité.

Ces festivités se déroulent chaque année, le premier dimanche de mai.

Sports[modifier | modifier le code]

Football, tennis, voile, pétanque, handball

Équipements sportifs[modifier | modifier le code]

Un terrain de foot, trois terrains de tennis, piscine municipale (été - hiver)

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :