Rieumes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Rieumes
Image illustrative de l'article Rieumes
Blason de Rieumes
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Midi-Pyrénées
Département Haute-Garonne
Arrondissement Arrondissement de Muret
Canton Canton de Rieumes (chef-lieu)
Intercommunalité Communauté de communes du Savès
Maire
Mandat
Jennifer Courtois-Périssé
2014-2020
Code postal 31370
Code commune 31454
Démographie
Gentilé Rieumois, Rieumoises
Population
municipale
3 408 hab. (2011)
Densité 110 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 24′ 48″ N 1° 07′ 07″ E / 43.4133333333, 1.1186111111143° 24′ 48″ Nord 1° 07′ 07″ Est / 43.4133333333, 1.11861111111  
Altitude Min. 214 m – Max. 332 m
Superficie 30,9 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haute-Garonne

Voir sur la carte administrative de Haute-Garonne
City locator 14.svg
Rieumes

Géolocalisation sur la carte : Haute-Garonne

Voir sur la carte topographique de Haute-Garonne
City locator 14.svg
Rieumes

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Rieumes

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Rieumes
Liens
Site web Site officiel

Rieumes (en occitan Riumas) est une commune française située dans le département de la Haute-Garonne et la région Midi-Pyrénées.

Ses habitants sont appelés les Rieumois.

Géographie[modifier | modifier le code]

Ancienne bastide de l'aire urbaine de Toulouse, située à 40 km au sud-ouest de Toulouse dans le Savès, en pays du Sud Toulousain.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Rieumes
Lahage
Montgras
Beaufort Sainte-Foy-de-Peyrolières
Plagnole
Forgues
Rieumes Poucharramet
Lautignac Savères Bérat

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La commune est arrosée par les affluents du Touch que sont le Ruisseau du Montant et la Bure.

Transport[modifier | modifier le code]

L"accès est assuré par l'autoroute A64 (sortie 34), avec le réseau Arc-en-ciel de Haute-Garonne et par le GR 86.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1836, la commune de Rieumes absorbe la commune de Les Perès (aujourd'hui Lesperes ou l’Espéres).

L'histoire de Rieumes est marquée par son action au sein de la Résistance française. Le « maquis de Rieumes » est l'un des artisans de la victoire des résistants sur les nazis.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Rieumes

Son blasonnement est : D'or au compas de gueules ouvert en chevron, les pointes en bas.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

La commune fait partie de la huitième circonscription de la Haute-Garonne.

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 2008 Charles Clamens PRG  
mars 2008 2014 Christiane Maury PRG  
mars 2014 en cours Jennifer Courtois-Périssé UMP  

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 3 408 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].
           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 008 1 125 1 266 1 375 1 610 2 000 1 801 1 972 2 068
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
2 220 2 302 2 304 2 171 2 231 2 167 2 124 2 114 2 080
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
2 029 2 035 2 031 1 872 1 823 1 805 1 850 1 727 1 660
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2011
1 772 1 987 2 084 2 341 2 414 2 601 3 159 3 237 3 408
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2004[2].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Vie pratique[modifier | modifier le code]

Événements[modifier | modifier le code]

  • Marché fermier de plein vent tous les jeudis matin.
  • Fête locale de la Saint-Gilles le 1er week-end de septembre.

Rieumes possède aussi une tradition taurine héritée des générations qui ont connu « les arènes du soleil d'or » des Arènes (quartier de Toulouse). Depuis les années 2000, près de 200 bénévoles travaillent chaque année à l'organisation de spectacles taurins, le premier week-end de septembre est désormais consacré à cette manifestation. La ville est membre du l'Union des villes taurines françaises.

Culture[modifier | modifier le code]

Service public[modifier | modifier le code]

Santé[modifier | modifier le code]

La commune possède un centre communal d'action sociale, deux maison de retraite, des médecins généralistes, un ostéopathe et des dentistes

Enseignement[modifier | modifier le code]

L'éducation est assurée sur la commune de Rieumes de la crèche, en passant par l'école maternelle et l'école élémentaire, jusqu'au collège Robert Roger et le lycée professionnel Le Savès.

Activités sportives[modifier | modifier le code]

Depuis 1904, plus de cent ans, le rugby à Rieumes fait partie intégrante de la vie de ses habitants. Le Sporting Club Rieumois[4] évoluant dans le Fédérale 3 depuis la saison 2005-2006. Désormais en Honneur 1, champion de France réserve honneur 1 en 2013.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

http://www.tourisme-saves31.fr/p1-accueil.html

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]