Ridha Chalghoum

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ridha Chalghoum
Fonctions
Ministre des Finances tunisien
14 janvier 201027 janvier 2011
Président Zine el-Abidine Ben Ali
Fouad Mebazaa (intérim)
Premier ministre Mohamed Ghannouchi
Gouvernement Ghannouchi I
Ghannouchi II
Prédécesseur Mohamed Rachid Kechiche
Successeur Jalloul Ayed
Biographie
Nom de naissance Mohamed Ridha Chalghoum
Date de naissance 1962
Lieu de naissance Gafsa, Tunisie
Nationalité tunisienne

Ridha Chalghoum (رضا شلغوم), né en 1962 à Gafsa, est un homme politique tunisien. Il est ministre des Finances entre 2010 et 2011, au sein du gouvernement Ghannouchi et du premier gouvernement d'union nationale de janvier 2011, qui suit la révolution.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ridha Chalghoum est titulaire d'un diplôme d'études supérieures, spécialité financement du développement. Auparavant, il étudie à la faculté des sciences économiques et de gestion de Sfax, où il obtient une licence en sciences économiques, ainsi qu'à l'Institut de défense nationale[1].

Il est président du Conseil du marché financier puis membre du Conseil économique et social[1]. Il travaille auparavant au ministère des Finances tunisien, où il est chef de cabinet du ministre, directeur général des avantages fiscaux et financiers et directeur de l'épargne et du marché financier[1]. Le 14 janvier 2010, il devient ministre des Finances, poste qu'il conserve jusqu'au 27 janvier 2011, alors que les personnalités politiques ayant exercé des responsabilités politiques dans les anciens gouvernements du régime de Zine el-Abidine Ben Ali sont systématiquement remplacées. Il est ainsi successivement membre des gouvernements Ghannouchi I et Ghannouchi II. Il est assisté d’un secrétaire d’État, Moncef Bouden. Depuis 2011, Ridha Chalghoum est PDG de la Société tunisienne de garantie qui gère des fonds de garantie provenant essentiellement de l'État tunisien, de la Banque mondiale, de l'Union européenne et de l'Agence française de développement.

Dans le contexte des procès suivant la chute du régime Ben Ali, il est entendu par la justice le 4 avril 2011[2].

Décoration[modifier | modifier le code]

Ridha Chalghoum est chevalier de l'Ordre de la République.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Il est marié et père de trois enfants.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (fr) « Biographie de Mohamed Ridha Chalghoum, ministre des Finances », Business News, 15 janvier 2010
  2. (fr) Karim Meftali, « Ridha Chalghoum devant le juge », Tunivisions, 31 mars 2011

Articles connexes[modifier | modifier le code]