Rideau d'air

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Un rideau d’air est un système créant un flux laminaire d’air et formant ainsi une barrière entre deux pièces.

Les dispositifs créant ce type de flux sont généralement placés à l'entrée d'un bâtiment pour permettre de laisser les portes ouvertes et empêcher l'intrusion des poussières, des insectes ou empêcher des échanges de température entre l'intérieur et l'extérieur.

Schéma du fonctionnement d'une installation d'un rideau d'air.
Appareil à rideau d'air.

La plupart des rideaux d’air reposent sur deux technologies principales Les rideaux d’air équipés d’une technologie centrifuge et ceux équipés d’une technologie tangentielle

Technologie centrifuge[modifier | modifier le code]

Dans cette technologie les rideaux d’air sont équipés de turbines centrifuges qui permettent de créer un flux d’air uniforme à la sortie de l’appareil. Cette technologie permet un fonctionnement d’un bon rendement, silencieux et régulier. Les rideaux d’air équipés de turbines centrifuges sont généralement adaptés à des hauteurs d’installations jusqu'à 3 mètres.

Technologie tangentielle[modifier | modifier le code]

Ces rideaux d’air sont équipés de turbines tangentielles qui permettent également la création d’un flux d’air uniforme et silencieux à la sortie de l’appareil. Les appareils munis de cette technologie ont l’avantage d’être de section réduite et peuvent être adaptés à des hauteurs d’installations élevées[1].

Technologie automatique[modifier | modifier le code]

Afin d'obtenir une séparation climatique efficace, le rideau d'air nécessite une régulation automatique. Le rideau régule ainsi constamment la puissance de chauffage et son débit d'air ce qui permet de répondre aux besoins de confort. Pour cela, des sondes sont placées de part et d'autre de l'ouverture afin que le rideau s'adapte à tous les changements de température de la journée.

Notes et références[modifier | modifier le code]