Ricky Romero (baseball)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pix.gif Ricky Romero Baseball pictogram.svg
Toronto Blue Jays starting pitcher Ricky Romero (24).jpg
Blue Jays de Toronto - No  24
Lanceur partant
Frappeur droitier  Lanceur gaucher
Premier match
9 avril 2009
Statistiques de joueur (2009-2013)
Victoires-défaites 51-45
Moyenne de points mérités 4,16
Retraits sur des prises 622
Équipes

Ricardo Romero dit Ricky Romero, né le 6 novembre 1984 à Los Angeles (Californie) aux États-Unis, est un joueur américain de baseball évoluant en Ligue majeure de baseball depuis 2009. Ce lanceur gaucher joue avec les Blue Jays de Toronto.

Carrière[modifier | modifier le code]

Étudiant à Cal State Fullerton, il porte avec succès les couleurs des Cal State Fullerton Titans, menant l'équipe au titre en College World Series en 2004. Durant l'été 2004, il est sélectionné en équipe des États-Unis avec laquelle il enregistre 3 victoires pour 1 défaite comme lanceur partant. De retour à Cal State Fullerton pour l'année scolaire 2004-2005, il lance 13 victoires avec les Titans dont la parcours est stoppé par les Arizona State Sun Devils en finale super-régionales, la dernière étape avant le tournoi final des College World Series[1].

Ricky Romero est drafté le 7 juin 2005 par les Blue Jays de Toronto au premier tour (6e choix)[2].

Saison 2009[modifier | modifier le code]

Sa progression en Ligues mineures est ralentie par des blessures et des contre-performances. Il débute finalement en Ligue majeure le 9 avril 2009 et enregistre à cette occasion sa première victoire au plus haut niveau[3].

Il termine en 2009 sa première saison avec 13 victoires contre 9 défaites, une moyenne de points mérités de 4,30 et 141 retraits au bâton.

Saison 2010[modifier | modifier le code]

Le 14 août 2010, les Blue Jays accordent à Romero une prolongation de contrat de cinq ans valant 30,1 millions de dollars[4]. En 2010, Romero remporte 14 victoires contre 9 défaites et présente une moyenne de points mérités de 3,73 en 210 manches lancées. Auteur de trois matchs complets dont un blanchissage, il est en revanche le lanceur de la Ligue américaine qui commet le plus de mauvais lancers (18).

Saison 2011[modifier | modifier le code]

En juillet 2011, Romero reçoit une première invitation en carrière au match des étoiles. En août, il remporte cinq victoires sans encaisser de défaites, période durant laquelle il présente la meilleure moyenne de points mérités de la Ligue américaine, à 2,05. Il est nommé lanceur du mois dans la ligue[5].

Il termine la saison avec 15 victoires, une de plus que son meilleur total en carrière établi l'année précédente. Après le départ de Roy Halladay pour Philadelphie deux ans plus tôt et celui de Shaun Marcum pour Milwaukee avant la saison 2011, Romero s'impose comme le pilier de la rotation de partants des Jays. Il mène non seulement les lanceurs de l'équipe pour les victoires mais aussi pour les matchs complets (4) et les blanchissages (2) en plus d'être l'artilleur le plus utilisé avec 225 manches passées au monticule[6]. Sa moyenne de points mérités de seulement 2,92 est la sixième meilleure de la Ligue américaine[7]. Il réduit en 2011 son nombre de mauvais lancers avec 9, plutôt que ses 18 de la saison précédente. Il a cependant la mauvaise habitude d'atteindre régulièrement les frappeurs adverses (14 dans la saison 2011). Romero reçoit quelques votes pour le trophée Cy Young du meilleur lanceur, prenant le 10e rang du scrutin[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Ricky Romero », sur le site officiel des Cal State Fullerton Titans.
  2. (en) « 2006 draft », sur baseball-reference.com.
  3. (en) « Splendid debut », le 9 mai 2009, sur le site officiel des Toronto Blue Jays.
  4. (en) Romero grabs 10th win to celebrate new deal, David Ely / MLB.com, 15 août 2010.
  5. (en) Ricky Romero Named August American League Pitcher Of The Month, MLB.com, 6 septembre 2011.
  6. (en) 2011 Toronto Blue Jays Batting, Pitching, & Fielding Statistics, baseball-reference.com.
  7. (en) 2011 American League Pitching Leaders, baseball-reference.com.
  8. (en) 2011 Awards Voting, baseball-reference.com.

Liens externes[modifier | modifier le code]