Rick Rypien

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Rick Rypien

Photographie de Rick Rypien sous le maillot blanc des Canucks de Vancouver

Rick Rypien avec les Canucks de Vancouver

Nationalité Drapeau du Canada Canada
Né le 16 mai 1984,
Coleman (Canada)
Mort le 15 août 2011,
Crowsnest Pass (Canada)
Joueur décédé
Position Centre
Tirait de la droite
A joué pour LNH
Canucks de Vancouver
LAH
Moose du Manitoba
Carrière pro. 20052011

Rick Rypien (né le 16 mai 1984 à Coleman, dans la province de l'Alberta au Canada - mort le 15 août 2011) est un joueur professionnel de hockey sur glace canadien. Il joue pendant quatre saisons avec les Pats de Regina de la Ligue de hockey de l'Ouestà partir de 2001-2002 avant de signer avec les Moose du Manitoba de la Ligue américaine de hockey en 2005. Par la suite, il rejoint les Canucks de Vancouver de la Ligue nationale de hockey pour la saison 2005-2006. Il y reste jusqu'à la fin de la saison 2010-2011 et rejoint alors la nouvelle équipe des Jets de Winnipeg. Il n'y jouera cependant jamais puisque le 15 août 2011, il est retrouvé mort à son domicile à l'âge de 27 ans[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière junior[modifier | modifier le code]

Rick Rypien fait ses débuts dans le monde du hockey en jouant avec les Hockey Hounds de la Lethbridge Athletic Association's midget[Note 1] AA[Note 2]. Il joue alors sous la direction de Brian McNaughton et réside chez sa tante Kelly et son oncle Allan[3].

En 2000-2001, il joue pour les Y's Men Titans de Lethbridge de l'Alberta Midget Hockey League puis la saison suivante, il joue pour les Timberwolves de Crowsnest Pass de la Ligue de hockey junior de l'Alberta[4]. Il n'est pas choisi lors du repêchage[Note 3] de la Ligue de hockey de l'Ouest (ligue souvent désignée par le sigle LHOu)[5]. Il joue au cours de la saison 2001-2002 une rencontre avec les Pats de Regina de la LHOu[4].

Il fait partie de l'effectif des Pats lors de la saison suivante et joue cinquante rencontres au poste de centre récoltant six buts, douze aides soit un total de dix-huit points ; il récolte également cent-cinquante-neuf minutes de pénalités, en raison de nombreux combats[6]. L'équipe termine quatrième de la division Est et se qualifie pour les séries éliminatoires ; les Pats perdent dès le premier tour contre les Wheat Kings de Brandon, premiers de la division Est sur la saison régulière[7].

Lors de la saison 2003-2004, Rypien devient le nouveau capitaine des Pats, poste qu'il occupera deux saisons[8]. À la fin de la saison 2004-2005, lors du dernier match de la saison qu'il joue avec les Pats, il inscrit un coup du chapeau et une passe décisive lors d'une victoire 5-3[9]. Il reçoit trois trophée de l'équipe : le titre du meilleur joueur[Note 4] de l'équipe, mais également le joueur le plus populaire et également le Molson Cup champion en tant que joueur ayant récolté le plus d'étoiles à la fin des matchs[10]. D'un point de vue collectif, son équipe finit à la toute dernière place de la LHOu[9].

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Le 19 octobre 2010, il est expulsé après avoir poussé un juge de ligne lors d'une rencontre face au Wild du Minnesota au Xcel Energy Center. Lors de sa sortie, il empoigne un partisan du Wild qui l'applaudissait[11] ; suite à ce geste, il est suspendu six matchs. Lors de son retour au jeu le 11 novembre contre les Sénateurs d'Ottawa, il jette les gants deux fois (contre Matt Carkner puis Chris Neil) et récolte une aide lors de la victoire de son équipe 6-2. Quelques jours plus tard, il décide de retourner à la maison pour régler des problèmes personnels[6]. Il revient en fin de saison mais et rejoint le club école des Canucks, le Moose du Manitoba dans la ligue américaine de hockey pour le reste de la saison et les séries.

Début juillet 2011, alors qu'il est agent libre[6], il signe un contrat d'une saison avec la nouvelle équipe des Jets de Winnipeg[12] mais il ne jouera jamais avec les Jets puisque le 15 août 2011, il est retrouvé mort à son domicile à l'âge de 27 ans[13].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Pour les significations des abréviations, voir statistiques du hockey sur glace.

Statistiques par saison[4]
Saison Équipe Ligue Saison régulière Séries éliminatoires
PJ  B   A  Pts Pun PJ  B   A  Pts Pun
2000-01 Y's Men Titans de Lethbridge AMHL 7 1 2 3 4 - - - - -
2001-02 Timberwolves de Crowsnest Pass LHJA 57 12 10 22 143 - - - - -
2001-02 Pats de Regina LHOu 1 0 0 0 0 - - - - -
2002-03 Pats de Regina LHOu 50 6 12 18 159 5 1 1 2 21
2003-04 Pats de Regina LHOu 65 19 26 45 186 4 0 1 1 18
2004-05 Pats de Regina LHOu 63 22 29 51 148 - - - - -
2004-05 Moose du Manitoba LAH 8 1 1 2 5 14 0 0 0 35
2005-06 Moose du Manitoba LAH 49 9 6 15 122 13 1 1 2 22
2005-06 Canucks de Vancouver LNH 5 1 0 1 4 - - - - -
2006-07 Moose du Manitoba LAH 14 3 3 6 35 - - - - -
2006-07 Canucks de Vancouver LNH 2 0 0 0 5 - - - - -
2007-08 Moose du Manitoba LAH 34 3 11 14 81 6 0 0 0 10
2007-08 Canucks de Vancouver LNH 22 1 2 3 41 - - - - -
2008-09 Canucks de Vancouver LNH 12 3 0 3 19 10 0 2 2 40
2009-10 Canucks de Vancouver LNH 69 4 4 8 126 7 0 1 1 7
2010-11 Canucks de Vancouver LNH 9 0 1 1 31 - - - - -
2010-11 Moose du Manitoba LAH 11 0 2 2 9 7 1 0 1 10
Totaux LNH 119 9 7 16 226 17 0 3 3 47

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le terme « midget » est un terme de hockey désignant une catégorie de jeunes joueurs de hockey. Il s'agit de la catégorie des joueurs plus jeunes que les joueurs juniors soit 15, 16 et 17 ans. Littéralement le terme anglais midget désigne une personne exceptionnellement petite.
  2. Le sigle « AA » correspond à un niveau du programme du développement du joueur dans le système de hockey au Canada[2].
  3. Le terme « repêchage » est un terme canadien correspondant à l'anglicisme draft et désigne un événement annuel présent dans tous les sports collectifs nord-américains, comparable à une bourse aux joueurs, où les équipes sélectionnent des sportifs issus de l'université, de l'école secondaire ou d'une autre ligue, voir d'une autre équipe.
  4. Le terme francophone de « meilleur joueur » correspond au terme anglais de « Most valuable player » - MVP.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Rick Rypien, hockey statistics and profile », sur Legends of Hockey Net (consulté le 21 août 2011)
  2. « Schéma du cheminement idéal du joueur en hockey sur glace », sur Hockey Québec (consulté le 21 août 2011).
  3. (en) Dylan Purcel, « Emotional farewell for hockey hero », sur Lethbridge Herald,‎ 21 août 2011 (consulté le 21 août 2011).
  4. a, b et c (en) « Rick Rypien Career Statistics », sur Eliteprospects.com (consulté le 21 août 2011).
  5. (en) « Flying fists run in Rick Rypien's family », sur www.canada.com,‎ 15 octobre 2008 (consulté le 21 août 2011).
  6. a, b et c (en) R. Vanston, « Rick Rypien tragedy stuns Pats », sur Regina Pats,‎ 17 août 2011 (consulté le 21 août 2011).
  7. (en) « 2002-03 WHL Playoff Results », sur The Internet Hockey Database (consulté le 21 août 2011).
  8. (en) « Memorial and Condolences Book in Memory of Rick Rypien », sur Regina Pats,‎ 18 août 2011 (consulté le 21 août 2011).
  9. a et b (en) « Regina Pats Weekly - March 10, 2008 », sur www.oursportscentral.com,‎ 10 mars 2008 (consulté le 21 août 2011).
  10. (en) Ken Wiebe, « Moose sign top Pats player », sur slam.canoe.ca,‎ 23 mars 2005 (consulté le 21 août 2011)
  11. (en) « Rick Rypien attacks fan in Minnesota », sur prohockeytalk.nbcsports.com (consulté le 15 août 2011)
  12. (en) « Winnipeg Jets agree to terms with Rick Rypien », sur jets.nhl.com,‎ 4 juillet 2011 (consulté le 16 août 2011).
  13. (en) « Jets forward Rypien found dead in Alberta home », sur www.nhl.com (consulté le 15 août 2011)