Rick Dudley

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dudley.

Rick Dudley

Nationalité Drapeau du Canada Canada
Né le 31 janvier 1949,
Toronto (Canada)
Entraîneur retraité
A entraîné LNH
Sabres de Buffalo
Panthers de la Floride
LAH
Nighthawks de New Haven
LIH
Spirits de Flint
Gulls de San Diego
Roadrunners de Phoenix
Vipers de Détroit
Activité 1982 – 2004
Joueur retraité
Position Ailier gauche
Tirait de la gauche
A joué pour LNH
Sabres de Buffalo
Jets de Winnipeg
AMH
Stingers de Cincinnati
LAH
Barons de Cleveland
Swords de Cincinnati
Express de Fredericton
LIH
Generals de Flint
LCH
Stars de l'Iowa
Carrière pro. 1969 – 1982
Poste
Titre Directeur-général adjoint
Activité Depuis 2012

Richard Clarence Dudley (né le 31 janvier 1949 à Toronto, dans la province de l'Ontario au Canada) est un joueur et entraîneur professionnel de hockey sur glace. Il est actuellement directeur-général adjoint des Canadiens de Montréal dans la Ligue nationale de hockey.

Carrière de joueur[modifier | modifier le code]

N'étant pas réclamé lors du repêchage de la LNH alors qu'il complète son niveau junior en 1969 avec les Black Hawks de Saint-Catharines de l'Association de hockey de l'Ontario, Rick Dudley devient alors joueur professionnel en rejoignant les Stars de l'Iowa, équipe de la Ligue centrale de hockey.

Il partage la saison suivante entre les Generals de Flint de la Ligue internationale de hockey et les Barons de Cleveland de la Ligue américaine de hockey. n'ayant amassé que deux buts durant cette saison, Dudley décide d'adopter un style de jeu plus axé sur la robustesse. Rejoignant les Swords de Cincinnati de la LAH après avoir signé un contrat des ligue mineures avec les Sabres de Buffalo en septembre 1971, il met rapidement en pratique sa robustesse, comme en fait foi ses 276 minutes de punitions comparativement au 32 de la saison précédente à Cleveland. Cette façon de jouer lui permit du même coup d'augmenter sa production de points, la faisant passer 29 points, soit un record pour lui jusqu'alors.

Dudley prit pleinement contrôle de cette nouvelle façon de jouer au cours de la saison 1972-73 où il atteint la marque de 84 points et 159 minutes de punitions en 62 rencontres. Les Sabres de Buffalo, impressionné par ces performances et recherchant alors ce genre de joueur, lui offrirent la possibilité de se faire valoir avec eux, le rappelant pour six rencontres où il inscrira une passe. L'ailier gauche retourne avec le Swords pour les séries éliminatoires avant d'obtenir un poste permanent avec les Sabres dès la saison suivante.

Il connait une saison quelque peu laborieuse avec les Sabres en 1973-74, n'amassant que 26 points en 64 rencontres. Mais il revient au plus fort la saison suivante avec une récolte de 70 points et aide les Sabres à accéder à la finale de la Coupe Stanley où ils s’inclinèrent devant Bernard Parent et les Flyers de Philadelphie.

Voyant que les joueurs de l'Association mondiale de hockey reçoivent plus au niveau financier, Dudley décide alors de tenter sa chance dans cette ligue où il s'aligne, et ce pour les quatre saisons suivantes, pour les Stingers de Cincinnati. Il atteindra des sommets personnels avec ces derniers, atteignant lors de ses deux premières saisons le plateau des 40 buts et celui des 30 buts à sa troisième saison.

Alors que les Stingers et la AMH annoncent qu’ils fermeront leur porte au terme de la saison 1978-79, Rick Dudley décide de retourner avec les Sabres à la mi-saison. Il joue une saison et demi de plus avec ceux-ci avant de passer aux mains des Jets de Winnipeg en 1981. Il débute la saison suivante avec l'Express de Fredericton de la LAH, ne jouant que sept parties avant de se retirer en tant que joueur actif[1].

Carrière d'entraîneur[modifier | modifier le code]

Après avoir annoncé son retrait de la compétition, Rick Dudley achète l'équipe des Thunderbirds de la Caroline, formation évoluant dans la ECHL. Il en devient alors le directeur-général ainsi que l'entraîneur-chef et ce, jusqu'en 1986, année où il vend la franchise.

Dudley rejoint dès lors les Spirits de Flint où il agit en tant qu'entraîneur-chef, menant l'équipe à la finale de la Coupe Turner au cours de sa deuxième et dernière saison avec eux en 1987-88, il obtient au terme de cette saison le Trophée du Commissaire, honneur remis à l'entraîneur par excellence dans la LIH.

Après avoir mené les Nighthawks de New Haven à la finale de la Coupe Calder lors de la saison 1988-89, il accepte à l'été suivant le poste d'entraîneur-chef des Sabres de Buffalo. Étant incapable de franchir la première ronde des séries éliminatoires au cours de ses deux premières saisons avec eux et accumulant une fiche de 9 victoires contre 15 revers en 28 rencontres au début de sa troisième, les Sabres le remplacent à la mi-saison par John Muckler.

Rick Dudley ne reste pas sans emploi longtemps, rejoignant à l'été 1992 et ce pour une saison, les Gulls de San Diego de la LIH. Après avoir mené ceux-ci à la finale de la coupe Turner, les Gulls décident de ne pas renégocier son contrat et il doit attendre jusqu'à la mi-saison suivante avant d'obtenir la possibilité d'entraîner à nouveau. Venant en remplacement à Tim Bothwell à la barre des Roadrunners de Phoenix de la LIH, pour le restant de la saison 1993-94.

À l'été 1994, il accepte les postes de directeur-général et d'entraîneur-chef des Vipers de Détroit en LIH. Il délaisse cependant le titre d'entraîneur après deux saisons pour se concentrer sur son poste de gérant. Dudley occupe cette fonction pour deux saisons avant d'accepter le même titre chez les Sénateurs d'Ottawa en 1998-99. Il ne tient ce poste qu'une saison, voyant la fiche des Sens progresser de 20 points comparativement à la saison précédente.

Nommé gérant du Lightning de Tampa Bay en 1999, il s'occupe durant les trois saisons suivantes à reconstruire l'équipe qui est alors en perdition en faisant l'acquisition de plusieurs joueurs clef tels Nikolaï Khabibouline, Martin Saint-Louis et Dave Andreychuk qui aideront le Lightning à remporter la Coupe Stanley en 2004. Cependant, Dudley quitte l'équipe avant cette conquête en acceptant le poste de directeur gérant des Panthers de la Floride à l'aube de la saison 2002-03. Chez les Panthers, il se démarque par la qualité des joueurs repêchés, joueurs tel Jay Bouwmeester et Nathan Horton, cependant les mauvais résultats de l'équipe lui coûtent son poste durant la saison 2003-04 après qu'il eut congédié l'entraîneur Mike Keenan et pris le rôle d'entraîneur-chef des Panthers.

Il se retrouve rapidement un travail en LNH en acceptant un poste de consultant en 2004 chez les Blackhawks de Chicago puis devient la saison suivante directeur du personnel. Dès 2005, il acquiert le titre d'assistant au directeur-général et est en poste lorsque l'équipe accède à la finale de la conférence de l'Ouest en 2009.

En juin 2009, il rejoint l'organisation des Thrashers d'Atlanta à titre de directeur-général associé et vient ainsi en aide au dg en poste, Don Waddell, lors des tentatives infructueuses pour engager le joueur étoile Ilia Kovaltchouk[2]. Au terme de la saison, il obtient officiellement le poste de directeur-général lorsque Don Waddell est promu président de l'équipe[3].

À la fin de sa première saison comme patron des opérations hockey des Thrashers, ceux-ci déménagent pour devenir les Jets de Winnipeg. Les nouveaux propriétaires décident de congédier tout le personnel hockey. Dudley ne chôme pas longtemps puisque Brian Burke l'embauche à titre de directeur du personnel des joueurs des Maple Leafs de Toronto. Il reste en poste une seule saison avant de rejoindre les Canadiens de Montréal à titre d'adjoint au nouveau directeur-général de l'équipe, Marc Bergevin, qui entre en poste le 2 mai 2012.

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques par saison[4]
Saison Équipe Ligue Saison régulière Séries éliminatoires
PJ  B   A  Pts Pun PJ  B   A  Pts Pun
1968-1969 Black Hawks de Saint-Catharines AHO 26 8 7 15 43 16 2 1 3 46
1969-1970 Stars de l'Iowa LCH 26 3 3 6 36 11 0 3 3 4
1970-1971 Barons de Cleveland LAH 16 1 0 1 2          
1970-1971 Generals de Flint LIH 15 1 5 6 30          
1971-1972 Swords de Cincinnati LAH 51 6 23 29 272 9 0 4 4 58
1972-1973 Sabres de Buffalo LNH 6 0 1 1 7          
1972-1973 Swords de Cincinnati LAH 64 40 44 84 459 15 7 15 22 56
1973-1974 Sabres de Buffalo LNH 67 13 13 26 71          
1974-1975 Sabres de Buffalo LNH 78 31 39 70 116 10 3 1 4 20
1975-1976 Stingers de Cincinnati AMH 74 43 38 81 156          
1976-1977 Stingers de Cincinnati AMH 77 41 47 88 102 4 0 1 1 7
1977-1978 Stingers de Cincinnati AMH 72 30 41 71 156          
1978-1979 Stingers de Cincinnati AMH 47 17 20 37 102          
1978-1979 Sabres de Buffalo LNH 24 5 6 11 2 3 1 1 2 2
1979-1980 Sabres de Buffalo LNH 66 11 22 33 58 12 3 0 3 41
1980-1981 Sabres de Buffalo LNH 38 10 13 23 10          
Jets de Winnipeg LNH 30 5 5 10 28          
1981-1982 Express de Fredericton LAH 7 1 3 4 30          
Totaux LNH 309 75 99 174 292 25 7 2 9 69
Totaux AMH 270 131 146 277 516 4 0 1 1 7

Statistiques d'entraîneur[modifier | modifier le code]

Statistiques par saison[5]
Saison Équipe Ligue PJ  V   D   N   Pr Séries éliminatoires
1982-1983 Thunderbirds de la Caroline ACHL 68 51 10 7 0 --
1983-1984 Thunderbirds de la Caroline ACHL 72 43 24 5 0 --
1984-1985 Thunderbirds de la Caroline ACHL 64 53 10 0 1 --
1985-1986 Thunderbirds de la Caroline ACHL 63 49 14 0 0 --
1986-1987 Spirits de Flint LIH 82 42 33 0 7 --
1987-1988 Spirits de Flint LIH 82 42 31 0 9 défaite en finale
1988-1989 Nighthawks de New Haven LAH 80 35 35 10 0 défaite en finale
1989-1990 Sabres de Buffalo LNH 80 45 27 8 0 défaite en 1re ronde
1990-1991 Sabres de Buffalo LNH 80 31 30 19 0 défaite en 1re ronde
1991-1992 Sabres de Buffalo[Note 1] LNH 28 9 15 4 0 --
1992-1993 Gulls de San Diego LIH 82 62 12 0 8 défaite en finale
1993-1994 Roadrunners de Phoenix LIH 34 21 10 0 3 Hors des séries
1994-1995 Vipers de Détroit LIH 81 48 27 0 6 défaite en 1re ronde
1995-1996 Vipers de Détroit LIH 82 48 28 0 6 défaite en 2e ronde
2003-2004 Panthers de la Floride LNH 40 13 15 9 3 non qualifiés

Honneurs et Trophées[modifier | modifier le code]

En tant que joueur 
Association mondiale de hockey
  • Nommé sur la deuxième équipe d'étoile en 1977.
en tant qu'entraîneur 
Ligue internationale de hockey

Transactions en carrière[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. N'as pas complété la saison.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Historique du joueur sur www.legendsofhockey.net.
  2. (en) Historique de l'entraîneur et dg sur thrashers.nhl.com.
  3. (en) Waddell nommé président, Dudley dg. Article sur thrashers.nhl.com.
  4. « Rick Dudley - Statistiques », sur www.nhl.com.
  5. (en) « Rick Dudley hockey statistics & profile », sur The Internet Hockey Database.

Voir aussi[modifier | modifier le code]