Ritchie Valens

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Richie Valens)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Valens (homonymie).

Ritchie Valens

Nom de naissance Richard Steven Valenzuela Reyes
Naissance 13 mai 1941
Drapeau de la Californie Pacoima (en) ( Drapeau de la Californie Californie )
Décès 3 février 1959 (à 17 ans)
Clear Lake, Iowa
Profession
Chanteur
rockeur

Richard Steven Valenzuela Reyes, dit Ritchie Valens, né le 13 mai 1941 à Pacoima (en), Californie, et mort le 3 février 1959 à Clear Lake dans l'Iowa, est un rockeur américain d'origine indiano mexicaine.

Présentation[modifier | modifier le code]

Bien avant Julio Iglesias et les Gipsy Kings, Ritchie Valens fut le premier Latino à placer un hit dans le top 50 des ventes de disques aux États-Unis, avec La Bamba.

Il fabrique lui-même sa première guitare, puis, alors qu'il fréquente encore l'école secondaire, signe un contrat avec le label Del-Fi (en), à Los Angeles en 1958.

Il part en tournée avec Eddie Cochran.

Avec des titres comme Come On Let's Go en octobre 1958 puis 2 mois plus tard Donna (qu'il écrivit pour sa petite amie), il est propulsé au sommet des charts américains. "Donna" a été repris par des artistes aussi divers que Cliff Richard, MxPx, The Youngbloods, Clem Snide, et les Misfits.

En janvier 1959, il sort La Bamba, un titre largement inspiré d'un huapango (chanson de mariage mexicaine) mais qui ne sera un succès qu'après sa mort.

Le 3 février 1959, Ritchie Valens trouve la mort en même temps que Buddy Holly et Big Bopper, dans un accident d'avion à Clear Lake dans l'Iowa lors d'une tournée à travers les États-Unis. Il avait 17 ans. Don McLean en a fait, en 1971, une chanson émouvante intitulée "American Pie" (Voir l'article The Day the Music Died).

Hommages posthumes[modifier | modifier le code]

Un film biographique réalisé par Luis Valdez retrace son histoire : La Bamba, sorti en salles en 1987 où Lou Diamond Phillips joue le rôle de Ritchie Valens.

Le chanteur français Jean-Luc Le Ténia lui a dédié une chanson, tout simplement nommée Ritchie Valens, dans son album "Far Piazza Pulita" (mars 2007) ; dans ce même album, il a aussi repris Donna.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Les destins brisés du Rock, éditions Scali.
  • L'odyssée du Rock, éditions Hors Collection.

Lien externe[modifier | modifier le code]