Richard de Villamil

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Richard de Villamil (1850-1936) était un officier et scientifique britannique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Petit-fils de Martin de Villamil (1783-1843), il est d'abord officier de l'Armée britannique en Inde puis en Jamaïque (années 1869-1889 au moins).

Homme de sciences, il découvre en 1928 les archives de Isaac Newton[1] et écrit en 1931 un livre sur lui : Newton, The Man, préfacé par Albert Einstein.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • A B C of Hydrodynamics, Ed. Spon, London, 1912.
  • Motions of liquid, Ed. Spon, London, 1914.
  • Resistance of air, 1917.
  • Soaring flights, simple mechanical solution of the problem, Ed C. Spon, London, 1920 [1].
  • Rational mecanics, 1928 (sur la théorie de l'énergie).
  • Newton, The Man, G.D. Knox, London, 1931, préfacé par Albert Einstein. Réédité par Johnson Reprint Corporation, New York, 1972.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Exposition sur la trace de Newton à la Cambridge university library, 2001, relatant notamment La découverte faite par Richard de Villamil (page 140)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]