Richard Westfall

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Richard S. Westfall (22 avril 1924 — 21 août 1996) est un biographe et historien des sciences américain. Il est notamment connu pour sa biographie de Isaac Newton et son travail sur la révolution scientifique du XVIIe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Fort Collins, Westfall entre en 1942 à l'Université Yale. Ses études à Yale sont entrecoupées de deux années de service durant la Seconde Guerre mondiale ; il termine son baccalauréat en arts en 1948. Il obtient ensuite à Yale sa maîtrise en arts puis son doctorat avec un essai intitulé Science and Religion in Seventeenth Century England. Ce travail est un exemple précoce de l'intérêt qu'il porta tout sa vie à l'histoire des sciences et à leurs relations avec la religion.

Westfall a enseigné l'histoire dans différentes universités dans les années 1950 et 1960 : California Institute of Technology (1952-53), université de l'Iowa (1953-57), and Grinnell College (1957-63). Il a commencé à enseigner à l'université de l'Indiana en 1963 et y a fait tout le reste de sa carrière jusqu'à sa retraite en 1989 en tant que Distinguished Professor Emeritus. Il est mort en 1996 à l'âge de 72 ans.

Travaux[modifier | modifier le code]

En 1980 Westfall publie ce qui est considéré comme une bibliographie de référence de Newton : Never at Rest. Westfall considère Newton comme un homme torturé, parfois sans humour et animé d'un esprit de vengeance. Mais malgré ses défauts il le classe également comme le personnage le plus important de l'histoire de la civilisation occidentale. Westfall a publié également des résumés et des biographies simplifiées telle que The Life of Isaac Newton en 1993.

Westfall a publié d'autres livres d'histoires des sciences, notamment : The Construction of Modern Science: Mechanism and Mechanics (1971), Force in Newton's Physics: the Science of Dynamics in the Seventeenth Century (1971) et Essays on the Trial of Galileo (1989). Sur la fin de sa vie il a constitué une base de données contenant des informations sur la vie de plus de 600 scientifiques de l'ère moderne, son Catalog of the Scientific Community in the 16th and 17th Centuries, qu'il a mis à disposition des chercheurs.

Distinctions et récompenses[modifier | modifier le code]

Westfall a reçu de nombreux prix et a été élu membre de l'American Academy of Arts and Sciences et de la Royal Society of Literature et il est lauréat de médaille George Sarton décernée par l'History of Science Society. Never at Rest a reçu le Prix Pfizer de la Science Society en 1983 en tant que meilleur livre d'histoire des sciences ainsi que le prix Leo Gershoy de l'American Historial Association en 1982 en tant que plus remarquable travail publié en anglais sur l'histoire européenne du XVIIe et XVIIIe siècle. Il a également reçu Prix Pfizer de la Science Society en 1972 pour Force in Newton's Physics et le prix Derek Price en 1987 pour son article Scientific Patronage: Galileo and the Telescope.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Margaret J. Osler (dir.) et Paul Lawrence Farber (dir.), Religion, Science, and Worldview : Essays in Honor of Richard S. Westfall, Cambridge University Press, 1985. ISBN 0-521-30452-0

Liens externes[modifier | modifier le code]