Richard W. Southern

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Sir Richard William Southern (Newcastle-upon-Tyne, 8 février 1912[1]Oxford, 6 février 2001[1]), est un médiéviste britannique, professeur à l'Université d'Oxford.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il étudie à la Royal Grammar School de Newcastle upon Tyne[1], puis, en 1929, entre au Balliol College d'Oxford[1]. En 1932, son étude des chartes de Ranulf Flambard, évêque de Durham, lui vaut le prix Alexander de la Royal Historical Society[1].

Il se spécialise dans l'histoire culturelle et acquiert une certaine notoriété en 1953 avec la publication de Making of the Middle Ages, puis grâce à ses études sur saint Anselme de Cantorbéry (St Anselm and his Biographer, 1963 ; St. Anselm: A Portrait in a Landscape, 1992) et sur Robert Grossetête (Robert Grosseteste: The Growth of an English Mind in Medieval Europe, 1986). Il est lauréat du Prix Balzan 1987 pour l'histoire médiévale[1]. Il est annobli en 1974[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f et g M. H. Keen, « Southern, Sir Richard William (1912–2001) », Oxford Dictionary of National Biography, Oxford University Press, édition en ligne, janvier 2009.

Livres parus en français[modifier | modifier le code]

  • L'Église et la société dans l'Occident médiéval (Western Society and the Church in the Middle Ages, 1970), Paris, Flammarion, 1987