Richard Samuel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher


Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Samuel (nom de famille).
Page d'aide sur l'homonymie Pour le peintre anglais, voir Richard Samuel (peintre).

Richard Samuel

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Richard Samuel en septembre 2012 lors de l’inauguration du Musée Stendhal à Grenoble.

Naissance 20 janvier 1952 (62 ans)
Pointe-à-Pitre
Nationalité Française
Pays de résidence France
Profession

Richard Samuel, né le 20 janvier 1952 à Pointe-à-Pitre (Guadeloupe), est un haut fonctionnaire français. Il est préfet du département de l’Isère depuis août 2012.

Biographie[modifier | modifier le code]

Origines[modifier | modifier le code]

Né en Guadeloupe, à Pointe-à-Pitre, le 20 janvier 1952, Richard Samuel a été élève au lycée d’État de Pointe-à-Pitre[1] . Richard Samuel est marié et a un fils. Son épouse est notaire en Guadeloupe [2].

Formation[modifier | modifier le code]

Diplômé de l’Institut d’études politiques de Paris, licencié en histoire, il obtient un diplôme d'études approfondies (DEA) en droit public avant d'entrer à l'ENA (promotion Droits de l’homme, 1978-1981)[1].

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Après quelques années passées à Paris puis au conseil général de la Guadeloupe, il est nommé sous-préfet en 1988, fonction qu'il exerce dans plusieurs sous-préfectures avant d'être nommé préfet en 2003. Il exerce cette fonction dans les départements de la Meuse, de l'Eure, de Maine-et-Loire et de l'Isère.

Faits et déclarations[modifier | modifier le code]

En 2005, au ministère de l'Outre-mer, il est chargé de piloter le dispositif d'aide des victimes de la catastrophe aérienne du 16 août 2005[10]. Il doit également gérer l'épidémie de chikungunya à La Réunion en 2006[11].

En mars 2009, à la fin de la grève générale des Antilles françaises, il est nommé, en conseil des ministres, préfet hors cadre pour exercer les fonctions de coordonnateur national des États généraux de l'Outre-mer[12].

En novembre 2009, il est notamment amené à traiter la question de l'afflux de demandeurs d’asile dans le Maine-et-Loire[13],[14],[15]. Il met également en place le schéma départemental de coopération intercommunale[16].

En octobre 2014, il signe le 3 octobre un arrêté autorisant la SNC Roybon Cottage "à réaliser le « Center Parcs du Domaine de la Forêt de Chambaran » sur la commune de Roybon" [1] dans un espace protégé du réseau Natura 2000 [2] : et le 17 octobre au titre de la protection des espèces protégées. Cette décision fait suite à un avis favorable du CODERST (Conseil Départemental de l'Environnement et des Risques Sanitaires et Technologiques) à 15 voix pour, 4 contre et 1 abstention, qui a fait le choix de ne pas suivre les conclusions de l'enquête publique menée au titre de la Loi sur l'eau [3](avis unanimement défavorable des trois commissaires-enquêteurs). Ce double paraphe a pour conséquence immédiate le début des travaux, ainsi que des actions de désobéissance civile d'une part, d'autre part la mise en œuvre de recours juridiques pour obtenir l'invalidation de la procédure.

Décorations[modifier | modifier le code]

Richard Samuel a été nommé chevalier de l’ordre national de la Légion d’honneur en 2003[17], promu commandeur de l’ordre national du Mérite en 2011[18],[19] et nommé chevalier de l'ordre du Mérite agricole[1].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e Notice « Samuel, Richard, Sébastien, Robert, Michel » (préfet, né en 1952), page 1972 in Who’s Who in France : Dictionnaire biographique de personnalités françaises vivant en France et à l’étranger, et de personnalités étrangères résidant en France, 44e édition pour 2013 éditée en 2012, 2371 p., 31 cm (ISBN 978-2-85784-053-4).
  2. Le Dauphine 28-8-2012
  3. « Richard Samuel, futur directeur à l'Outre-mer : Antillais anticrise », sur lepoint.fr (consulté le 1 février 2013).
  4. Arrêté du 18 juillet 2006 portant nomination au cabinet du ministre.
  5. Arrêté du 27 mars 2007 portant nomination au cabinet du ministre.
  6. Décret du 9 juillet 2007 portant nomination du préfet de l'Eure - M. Samuel (Richard).
  7. Décret du 5 mars 2009 portant nomination d'un préfet hors cadre.
  8. Luis Pedro, « Richard Samuel : « Un préfet ne travaille jamais seul » », sur ledauphine.com, Le Dauphiné libéré (consulté le 30 janvier 2013).
  9. « Décret du 1er août 2012 portant nomination du préfet de l'Isère (hors classe) - M. Samuel (Richard) », sur legifrance.gouv.fr (consulté le 17 août 2012).
  10. Richard Samuel - L'homme de confiance de l'Elysée pour l'outre-mer sur lesechos.fr.
  11. «Nous sommes dans un processus de décolonisation»: Interview dans libération.fr.
  12. « États généraux de l'outre-mer : le préfet Samuel désigné "chef de projet" », sur leparisien.fr, Le Parisien (consulté le 30 janvier 2013).
  13. Demandeurs d’asile : la réponse du Préfet de Maine et Loire.
  14. Immigration en Anjou : le préfet assure qu'il n'a pas « truqué » les chiffres.
  15. Un centre de demandeurs d'asile fermé sur lefigaro.fr.
  16. Maine-et-Loire. Le préfet dresse un bilan positif de son passage en Anjou.
  17. Décret no 161 du 13 juillet 2003 portant promotion et nomination.
  18. Décret du 14 mai 2010 portant promotion et nomination.
  19. Richard Samuel distingué au plus haut niveau sur guadeloupe.franceantilles.fr.