Richard Lange

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Richard Lange, né le 19 octobre 1961 à Oakland (Californie), est un écrivain américain, issu d'un milieu ouvrier.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après s'être essayé aux études de cinéma à l'université de Californie du Sud, il a voyagé en Europe et enseigné l'anglais à l'institut Berlitz de Barcelone. De retour à Los Angeles, il a eu toutes sortes de jobs dans l'édition : d'abord relecteur chez Larry Flynt Publications, il a ensuite dirigé le magazine de heavy metal RIP, a fait un passage dans l'édition de manuels scolaires et a de nouveau dirigé un magazine, Radio & Records.

Il est devenu écrivain tardivement, encouragé par l'écrivain T. C. Boyle avec qui il a pris des cours d'écriture.

Lange a publié sa première nouvelle en 1994 dans la New Delta Review et en a depuis publié de nombreuses autres dans diverses revues ; Bank of America a été sélectionnée pour faire partie du recueil des Best American Mystery Stories de 2004, et Baby Killer pour l'édition 2011 du même recueil.

Son premier recueil de nouvelles Dead Boys a été publié aux USA par Little, Brown, en 2007 et en France par les éditions Albin Michel (collection Terres d'Amérique) en 2009 (trad. par Cécile Deniard), sous le même titre.

Son premier roman This Wicked World a été publié par la même maison d'édition aux USA (en 2009) et en France (en 2011), sous le titre Ce monde cruel.

Son second roman, Angel Baby, a été publié en mai 2013 aux USA. Les droits de traduction ont été achetés à ce jour par l'Italie, la France et l'Allemagne, ainsi que les droits pour une adaptation en film (dont Lange écrirait le scénario).

Ses personnages de prédilection sont tous ces gens qui arrivent chaque jour à Los Angeles avec des rêves plein la tête et doivent rapidement faire face à une réalité plus sombre: immigrés mexicains de première génération exploités par leurs patrons, aspirantes actrices qui enchaînent les petits jobs, serveurs rêvant d'ouvrir un restaurant, clandestins embarqués dans des activités illégales, etc.