Richard Kleindienst

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Kleindienst.
Richard Kleindienst
Fonctions
68e procureur général des États-Unis
12 juin 197220 avril 1973
Président Richard Nixon
Gouvernement Administration Nixon
Prédécesseur John Newton Mitchell
Successeur Elliot Richardson
Biographie
Nom de naissance Richard Gordon Kleindienst
Date de naissance 5 août 1923
Lieu de naissance Winslow, Arizona
Drapeau des États-Unis États-Unis
Date de décès 3 février 2000 (à 76 ans)
Lieu de décès Prescott, Arizona
Drapeau des États-Unis États-Unis
Nationalité Américain
Parti politique Parti républicain
Diplômé de Université d'Harvard

Richard Kleindienst
Liste des procureurs généraux des États-Unis

Richard Gordon Kleindienst (1923-2000) était un avocat et homme politique américain. Il fut le 68e Procureur général des États-Unis.

Biographie[modifier | modifier le code]

Richard Kleindienst est né à Winslow dans l'Arizona. Après s'être engagé dans l'armée de l'air américaine de 1943 à 1946, il étudia à la faculté de droit de Harvard. Membre de la chambre des représentants de l'Arizona en 1953-54, il exerça le droit dans le secteur privé jusqu'en 1969.

En 1964, il se présente comme candidat républicain pour être gouverneur de l'Arizona mais échoue. Il est Procureur général adjoint des États-Unis (United States Deputy Attorney General) du gouvernement de Richard Nixon de 1969 à 1972, puis est nommé Procureur général des États-Unis (United States Attorney General) le 12 juin 1972. Quelques jours plus tard, après le cambriolage du Watergate, Gordon Liddy, membre du Comité pour la réélection du président, lui demande d'intervenir pour libérer l'équipe de poseur de micros qui a été arrêté. Kleindienst refuse mais n'ouvre pas une instruction pour autant. Au cours du scandale qui s'ensuit, Kleindienst démissionne le 30 avril 1973, en même temps que les conseillers du président Bob Haldeman, John Ehrlichman et John Dean. Condamné pour parjure, il s'en sort avec une peine de prison avec sursis.