Richard Davis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Richard Davis (homonymie) et Davis.

Richard Davis est un contrebassiste américain né le 15 avril 1930 à Chicago, dans l'Illinois.

Biographie[modifier | modifier le code]

Élève de la DuSable High School de Chicago (comme Nat King Cole, Johnny Griffin, Gene Ammons et d'autres grands musiciens), Richard Davis joue dans l'orchestre de l'école sous la direction de Walter Dyett, un homme qui aura une énorme influence sur lui, tant humainement que musicalement. Il commence à étudier la contrebasse en 1945 et, grâce à un autre élève de la DuSable High School, découvre les enregistrements de Jimmy Blanton, Milt Hinton, Slam Stewart et Oscar Pettiford.

Toujours à Chicago, Richard Davis accompagne Andrew Hill et Ahmad Jamal (1952-1954) avant de partir pour New York avec un autre pianiste, Don Shirley, avec qui il reste jusqu'en 1956. L'année suivante, il devient le contrebassiste de Sarah Vaughan, avant de s'établir à New York, où il commence à prendre part à d'innombrables séances d'enregistrement, qui le verront aussi bien accompagner Margo Guryan, Barbra Streisand ou Bruce Springsteen que se produire sous la direction de Pierre Boulez et Igor Stravinski. Parallèlement, il continue à se produire avec Eric Dolphy (1961 et 1964), Jaki Byard, Roland Kirk... entre autres ! Membre fondateur du New York Bass Violin Choir, un ensemble de contrebassistes comprenant également Sam Jones, Ron Carter, Percy Heath et Milt Hinton, il est contrebassiste de 1966 à 1972 dans le big band codirigé par Thad Jones et Mel Lewis, le Thad Jones/Mel Lewis Orchestra. Il quitte New-York en 1977 pour devenir enseignant à l'Université du Wisconsin, à Madison.

En 1994, il crée la Richard Davis Foundation for Young Bassists, un organisme qui a pour but de faciliter l'accès des jeunes contrebassistes à l'enseignement dispensé par les meilleurs professeurs, et de mettre à leur disposition des instruments adaptés à leur taille (ce qui permet de commencer l'étude de l'instrument dès cinq ans). Richard Davis cherche tout particulièrement à faciliter l'accès à l'instrument aux jeunes issus de minorités ethniques et de milieux défavorisés. Chaque année, aidé par un petit groupe de bénévoles, il organise à Madison une «Bass Conference» au cours de laquelle les contrebassistes de moins de dix-huit ans rencontrent, et étudient avec quelques-uns des meilleurs professeurs et concertistes des États-Unis, du Canada, d'Europe et du Japon.

Mais ses activités d'enseignant n'empêchent pas Richard Davis de continuer à se produire, essentiellement aux États-Unis, et d'enregistrer extensivement. À l'été 1997, il vient en France pour la première fois depuis très longtemps, pour une tournée en compagnie de Roland Hanna et Andrew Cyrille.

Style[modifier | modifier le code]

Véritable caméléon de la contrebasse, Richard Davis sait autant assurer une walking bass derrière Oscar Peterson qu'explorer toutes les ressources de la grille harmonique, et de l'instrument, aux côtés de Roland Kirk ou Elvin Jones. Un jeu d'archet plein de fougue, une justesse remarquable, une inventivité sans limites, une sonorité pleine et chaude : ainsi peut-on tenter de mettre en équation le jeu de Richard Davis, assurément l'un des contrebassistes les plus importants de ces cinquante dernières années.

Discographie[modifier | modifier le code]

En tant que leader/co-leader[modifier | modifier le code]

  • 1967: Heavy Sounds avec Elvin Jones (Impulse!)
  • 1969: Muses for Richard Davis (MPS)
  • 1971: The Philosophy of the Spiritual (Cobblestone) - aussi sorti comme With Understanding (Muse)
  • 1972: Epistrophy & Now's the Time (Muse)
  • 1973: Dealin' (Muse)
  • 1973: Songs For Wounded Knee (Flying Dutchman)
  • 1975: As One (Muse)
  • 1977: Harvest (Muse) - sortie 1979
  • 1977: Way Out West (Muse) - sortie 1980
  • 1977: Fancy Free (Galaxy)
  • 1977: Divine Gemini (SteepleChase) avec Walt Dickerson
  • 1977: Tenderness (SteepleChase) avec Walt Dickerson - sortie 1985
  • 1987: Persia My Dear (DIW)
  • 1990: Live at Sweet Basil - sortie 1994
  • 1997: Total Package (Marge Records)
  • 2000: Forest Flowers (compilation de Muse material)
  • 2001: The Bassist: Homage to Diversity (Palmetto Records, avec John Hicks)

En tant que sideman[modifier | modifier le code]

Avec Manny Albam

  • Brass on Fire (Sold State, 1966)
  • The Soul of the City (Solid State, 1966)

Avec Dorothy Ashby

  • The Fantastic Jazz Harp of Dorothy Ashby (Atlantic, 1965)

Avec Gary Bartz

  • Libra (Milestone, 1968)

Avec Willie Bobo

  • Spanish Grease (Verve, 1965)

Avec Kenny Burrell

  • A Night at the Vanguard (Argo, 1959)

Avec Jaki Byard

Avec Candido Camero

  • Beautiful (Blue Note, 1970)

Avec Joe Chambers

  • The Almoravid (Muse, 1974)

Avec Creative Construction Company

  • Creative Construction Company (Muse, 1970 [1975])
  • Creative Construction Company Vol. II (Muse, 1970 [1976])

Avec Eric Dolphy

Avec Lou Donaldson

  • Rough House Blues (Argo, 1964)
  • Sophisticated Lou (Blue Note, 1973)

Avec Kenny Dorham

  • Trompeta Toccata (Blue Note, 1964)

Avec Jonathan Edwards

  • Have a Good Time for Me (Alto, 1973)

Avec Booker Ervin

  • The Freedom Book (Prestige, 1963)
  • The Song Book (Prestige, 1964)
  • The Blues Book (Prestige, 1964)
  • The Space Book (Prestige, 1964)
  • Groovin' High (Prestige, 1963–64)
  • Heavy!!! (Prestige, 1966)

Avec Art Farmer

  • New York Jazz Sextet: Group Therapy (Scepter, 1966)

Avec Maynard Ferguson

  • The Blues Roar (Mainstream, 1965)

Avec Jimmy Forrest

  • Soul Street (New Jazz, 1962)

Avec Frank Foster

  • Soul Outing! (Prestige, 1966)

Avec Don Friedman

  • Metamorphosis (Prestige, 1966)

Avec Dizzy Gillespie

  • Cornucopia (Solid State, 1969)

Avec Chico Hamilton

  • The Further Adventures of El Chico (Impulse!, 1966)
  • The Dealer (Impulse!, 1966)

Avec Eddie Harris

  • Silver Cycles (Atlantic, 1968)

Avec Johnny Hartman

  • The Voice That Is! (Impulse!, 1964)

Avec Roy Haynes

  • Togyu (RCA, 1975)

Avec Joe Henderson

  • In 'N Out (Blue Note, 1964)
  • Relaxin' at Camarillo (Contemporary, 1979)

Avec Andrew Hill

  • Black Fire (Blue Note, 1963)
  • Smokestack (Blue Note, 1963)
  • Judgment! (Blue Note, 1964)
  • Point of Departure (Blue Note, 1964)
  • Andrew!!! (Blue Note, 1964)
  • Pax (Blue Note, 1965)
  • Lift Every Voice (Blue Note, 1969)
  • Nefertiti (East Wind, 1976)

Avec Freddie Hubbard

  • The Hub of Hubbard (1970)

Avec Janis Ian

  • Between the Lines (1975)

Avec Milt Jackson

  • Statements (Impulse!, 1962)
  • For Someone I Love (Riverside, 1963)
  • Jazz 'n' Samba (Impulse!, 1964)

Avec J. J. Johnson and Kai Winding

  • Israel (CTI, 1968)

Avec Elvin Jones

  • Dear John C. (Impulse!, 1965)
  • Heavy Sounds (Impulse! Records, 1967)
  • Very R.A.R.E. (Trio Records, 1979)
  • Heart to Heart (Denon, 1980)
  • Love & Peace (Trio Records, 1982)
  • Elvin Jones Jazz Machine Live at Pit Inn (Polydor Japan, 1984)

Avec Hank Jones

  • Ain't Misbehavin'
  • Arigato

Avec Clifford Jordan

  • These are My Roots: Clifford Jordan Plays Leadbelly (Atlantic, 1965)
  • In the World (Strata-East, 1969 [1972])
  • Inward Fire (Muse, 1978)

Avec Roland Kirk

Avec Eric Kloss

  • Grits & Gravy (Prestige, 1966)
  • In the Land of the Giants (Prestige, 1969)

Avec Hubert Laws

  • The Laws of Jazz (Atlantic, 1964)
  • Flute By-Laws (Atlantic, 1966)
  • Wild Flower (Atlantic, 1972)

Avec John Lewis

  • P.O.V. (1975)

Avec Charles Lloyd

  • Discovery! (Columbia, 1965)

Avec Johnny Lytle

  • A Man and a Woman (Solid State, 1967)

Avec Pat Martino

  • Baiyina (Prestige, 1968)
  • The Visit! (Cobblestone, 1972) aussi sorti comme Footprints
  • Exit (Muse, 1976)

Avec Brother Jack McDuff

  • Prelude (Prestige, 1963)
  • Moon Rappin' (Blue Note, 1969)
  • Check This Out (Cadet, 1972)

Avec Gary McFarland

Avec Jimmy McGriff

  • The Big Band (Solid State, 1966)
  • A Bag Full of Blues (Solid State, 1967)

Avec Charles Mingus

Avec James Moody

  • Great Day (Argo, 1963)

Avec Van Morrison

Avec David Murray

  • The Hill (1987)
  • Seasons (1999)

Avec Oliver Nelson

  • More Blues and the Abstract Truth (Impulse!, 1964)
  • Oliver Nelson Plays Michelle (Impulse!, 1966)

Avec Sam Rivers

  • Hues (Impulse!, 1973)

Avec Michel Sardaby

  • Michel Sardaby in New York (Sound Hills, 2002)

Avec Shirley Scott

  • Latin Shadows (Impulse!, 1965)
  • Roll 'Em: Shirley Scott Plays the Big Bands (Impulse!, 1966)
  • Mystical Lady (Cadet, 1971)

Avec Marlena Shaw

  • Marlena (1972)

Avec Paul Simon

Avec Jimmy Smith

  • Monster (1965)

Avec Bruce Springsteen

Avec Sonny Stitt

  • Mr. Bojangles (Cadet, 1973)
  • Satan (Cadet, 1974)

Avec Ed Summerlin

  • Ring Out Joy' (Avant-Garde, 1968)

Avec Clark Terry

  • Mumbles (Mainstream, 1966)

Avec Lucky Thompson

  • Lucky Strikes (Prestige, 1964)

Avec Cal Tjader

  • Soul Sauce (Verve, 1965)
  • Soul Bird: Whiffenpoof (Verve, 1965)
  • Soul Burst (Verve, 1966)

Avec Mickey Tucker et Roland Hanna

Avec Phil Upchurch

  • Feeling Blue (Milestone, 1967)

Avec Sarah Vaughan

  • Swingin' Easy (EmArcy, 1957)

Avec Mal Waldron

  • Sweet Love, Bitter (Impulse!, 1967)

Avec Cedar Walton

  • Cedar Walton Plays Cedar Walton
  • Spectrum

Avec Walter Wanderley

  • Moondreams (A&M/CTI, 1969)

Avec Ben Webster

  • Soulmates (Riverside, 1963) - avec Joe Zawinul
  • See You at the Fair (Impulse!, 1964)

Avec Reuben Wilson

  • Set Us Free (1971)

Avec Jimmy Witherspoon

  • Blues for Easy Livers (Prestige, 1965)

Avec Phil Woods

  • Musique du Bois (Muse, 1974)

Avec Joe Zawinul

  • The Rise and Fall of the Third Stream (1968)

Lien externe[modifier | modifier le code]